25 juillet 2019
Afin de favoriser le rétablissement des oiseaux champêtres
Plantation d’arbres indigènes sur l’île du Moine
Par: Katy Desrosiers
Une dizaine de bénévoles et des employées de CNC se sont rendus sur l'île du Moine en chaloupe pour planter des arbres et récolter des déchets. 
Photo gracieuseté CNC

Une dizaine de bénévoles et des employées de CNC se sont rendus sur l'île du Moine en chaloupe pour planter des arbres et récolter des déchets. Photo gracieuseté CNC

Des citoyens bénévoles ont participé à une activité de plantation d’arbres et de nettoyage à l’île du Moine à Sainte-Anne-de-Sorel, en juin, afin d’aménager certains espaces pour favoriser le rétablissement des oiseaux champêtres.

Autrefois, l’île était fréquentée par une trentaine d’espèces d’oiseaux insectivores. Avec le retrait des bovins, ces oiseaux se faisaient plus rares. Conservation de la nature Canada (CNC) souhaite restaurer les prairies historiques de l’île, qui constituent un espace de 160 hectares de l’île, et ramener les vaches.

Dix bénévoles, dont le président de la Commune de l’île et agriculteur, Yves Gaudette, ainsi que deux employées de CNC, ont participé à la journée. L’objectif du projet est de rétablir l’équilibre du milieu en préservant les espèces indigènes et en contribuant à l’instauration de pratiques agricoles durables. En tout, 100 petits arbres de trois espèces ont été plantés, soit du cerisier tardif, du bouleau jaune et du chêne rouge. Aussi, l’équivalent de sept gros sacs de déchets ayant été balayés sur l’île a été amassé.

L’organisation mentionne que d’autres efforts devront être déployés afin d’assurer le rétablissement des espèces d’oiseaux ciblés. L’activité d’installation de nichoirs, qui devait se tenir sur l’île le 13 juillet, a été remise à une date ultérieure, en raison du niveau élevé de l’eau. CNC espère tenir cette activité à l’automne.

Le ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques a également participé au projet par l’entremise d’Ensemble pour la nature, qui est une subvention de 15 M$ échelonnée sur une période de trois ans. Celle-ci, accordée à CNC, permet entre autres l’acquisition de connaissances scientifiques pour assurer la conservation et la protection de milieux naturels en terres privées au Québec.

image