16 juillet 2015
Pierreville sur le point de se départir de trois édifices publics
Par: Deux Rives
Le dossier de l'église Saint-Thomas a marqué les deux premiers mandats du maire André Descôteaux | TC Média - Sébastien Lacroix

Le dossier de l'église Saint-Thomas a marqué les deux premiers mandats du maire André Descôteaux | TC Média - Sébastien Lacroix

D’ici quelques semaines, Pierreville devrait être fixé quant à l’avenir de l’église Saint-Thomas: un dossier qui a fait couler beaucoup d’encre au cours des dernières années.

Le 12 août prochain, à midi, la municipalité procédera à l’ouverture des soumissions à la suite de son appel de projets visant à valoriser le site situé à l’entrée du village. Le tout devra bien entendu accompagné d’un montage financier sérieux.

L’église pourrait demeurer en place si quelqu’un présente un projet de rénovation intérieure de la bâtisse, mais il n’est pas exclu qu’elle soit rasée pour faire place à une nouvelle construction.

Le conseil municipal, qui est propriétaire du bâtiment depuis quelques années, évaluera chacun des projets. Il favorisera ensuite celui qu’il considère comme le meilleur avant d’entamer une ronde de négociations.

« Si quelqu’un nous arrive avec un projet d’entrepôt, je ne pense pas qu’on accepte. Il faut au moins que ça amène de l’activité », indique le maire de Pierreville, André Descôteaux, qui croit qu’une décision devrait être annoncée d’ici l’automne.

Déjà, quelques personnes sont venues chercher la documentation contenant des informations au sujet de la bâtisse, mais toujours aucun projet n’a été déposé. « Ça ne se bouscule pas aux portes, mais il y en a trois qui sont venus chercher l’enveloppe », indique M. Descôteaux.

« Si on prend l’exemple des routes, il y a des entrepreneurs qui attendent une heure avant la limite pour déposer et ils restent pour l’ouverture des soumissions, raconte le maire. Je ne sais pas si ce sera la même chose, mais ce pourrait arriver. »

Advenant le cas où il n’y ait pas de projet qui soit déposé, ou qu’aucun ne soit retenu, le conseil aura une décision à prendre… mais le maire de Pierreville préfère attendre après le 12 août avant de se prononcer.

Deux bâtiments du secteur Notre-Dame

En plus de l’église Saint-Thomas, qui représente des frais d’entretien de l’ordre de 32 000$ pour la municipalité, Pierreville souhaite se départir de deux bâtiments municipaux du secteur Notre-Dame

Il s’agit de la salle municipale, qui représente des dépenses d’environ 8000$, et de la bibliothèque, qui gruge environ 10 000$ sur le budget. Ces deux immeubles excédentaires sont actuellement à vendre et le conseil municipal s’est donné jusqu’au 9 septembre avant d’ouvrir les propositions.

Les élus se gardent évidemment un droit de refuser des offres d’achat dont le prix serait trop bas ou dont les projets présentés ne correspondraient pas à la notion du « gros bon sens ». « Il faut que ce soit acceptable, logique et sérieux, assure le maire. Par exemple, on n’acceptera pas un projet de bar de danseuses pour se retrouver avec des problèmes au beau milieu du village. »

Pour ces deux immeubles, il y a aussi trois personnes qui sont venues chercher des informations et il n’y a toujours pas eu de projet qui a été déposé jusqu’à présent, selon ce que nous avons pu apprendre.

image