18 décembre 2018
Noël en résidence
Peu d’aînés sont seuls pour la période des Fêtes
Par: Katy Desrosiers

Des enfants se déplacent chaque année dans les résidences de personnes âgées pour interpréter des chansons de Noël. Photothèque | Les 2 Rives ©

Pendant la période des Fêtes, les résidences de la région redoublent d’efforts afin que les aînés ne soient pas laissés à eux-mêmes. Le nombre de visites de proches des résidents augmente et les activités se font plus nombreuses.

À la résidence du Carré Royal, très peu de résidents sont seuls pour les Fêtes. Marie-Irène Couture, directrice des soins, explique que la majorité des aînés sortent quelques jours pendant la période de Noël pour aller célébrer avec leur famille. D’autres familles utilisent plutôt une salle disponible au sous-sol de l’établissement pour organiser un souper.

Claude Himbeault, président du Comité des usagers Pierre-De Saurel, mentionne que quelques résidents dans les trois CHSLD souffrent de solitude, mais ce n’est pas la majorité des cas. « Parfois, les parents sont seuls ici et les enfants ne viennent pas les voir. Certains viennent seulement quand il y a le chèque [de pension], mais 80 % des gens ont quelqu’un », affirme Claude Himbeault.

Jean Morvan, bénévole impliqué depuis plusieurs années au Centre d’hébergement Tracy, croit que la condition des résidents peut effrayer certaines familles. « Les gens sont gardés le plus longtemps possible à domicile. Quand ils arrivent ici, ils sont poqués, ils ont de la misère. La plupart ne sont plus là psychologiquement et même quand la famille vient, ils sont dans leur monde. Ce n’est pas une raison de ne pas les visiter, mais ça peut expliquer que certaines familles soient moins présentes », pense le bénévole.

M. Morvan raconte qu’un homme a déjà été admis à la résidence, après un séjour à l’hôpital, avec seulement un sac-poubelle qui contenait quelques vêtements. « Il a fallu l’habiller. Il n’avait pas de pyjama ni de pantoufles. C’est désolant quand on voit des cas comme ça, mais ce sont des cas rares, il ne faut pas généraliser », se désole Jean Morvan.

De nombreuses activités

Marie-Ève Forcier, technicienne en loisirs à la Résidence Sorel-Tracy, explique que plusieurs activités incluent l’entourage. Selon elle, la moitié des familles sont impliquées et discutent régulièrement avec le personnel des soins.

« Nous avons quand même beaucoup de visites, mais certaines personnes sont seules, n’ont pas d’enfants, de femme ou de mari. Nous allons les chercher avec l’offre d’activités pour briser l’isolement. Ils sont libres de participer », mentionne la technicienne en loisir.

Une des activités grandement appréciée est la visite faite par une vingtaine d’enfants d’une garderie voisine. « Les résidents ont des étoiles dans les yeux et sont vraiment émerveillés. C’est comme une thérapie pour eux. Les enfants chantent des chansons et les résidents chantent avec eux. Ils adorent les chansons! », lance Marie-Ève Forcier.

La technicienne en loisir du Centre Élisabeth-Lafrance, Carolyne Gélinas, souligne que le mois de décembre est très chargé. Elle affirme que la majorité des résidents reçoivent de la visite pendant la période des Fêtes, que ce soit par de la famille ou des préposés et bénévoles via des activités en groupe ou des rencontres individuelles. Un déjeuner de Noël est organisé sur chaque étage afin de faire participer tous les résidents.

Le CHSLD s’occupe de 156 résidents, dont 14 qui sont dans des unités prothétiques, soit des unités protégées pour les gens atteints de troubles cognitifs et qui font de l’errance. Selon la technicienne en loisirs, 85 % des résidents reçoivent de la visite de façon régulière et 15 % sont plus isolés. « Il y a des familles qu’on ne voit pas dans l’année, qui sont plus présentes pendant la période des Fêtes. Aussi, les familles peuvent réserver des locaux pour des soirées. Ils sont tout le temps réservés », précise la technicienne en loisir.

Carole Bruneau, propriétaire de l’école de musique Carole Bruneau, se rend chaque année avec des élèves dans des résidences pour effectuer des concerts de Noël. Cette année, le groupe donnera quatre concerts, dont un à la résidence Sorel-Tracy, résidence visitée depuis 2002. Au Centre d’hébergement Élisabeth-Lafrance, l’enseignante se déplace avec ses élèves et une chorale. Les familles peuvent assister au concert gratuitement. « C’est toujours plein chaque année. On entend les gens chanter, certains versent une larme. On voit qu’ils apprécient le moment », mentionne Carole Bruneau.

image