5 avril 2017
Pétition de plus de 9 000 signatures déposée pour le bronchoscope
Par: Deux Rives
Le député Sylvain Rochon, le chef du Parti québécois Jean-François Lisée et le président du c.a. de la Fondation Hôtel-Dieu de Sorel, Jocelyn Cayer. | Gracieuseté

Le député Sylvain Rochon, le chef du Parti québécois Jean-François Lisée et le président du c.a. de la Fondation Hôtel-Dieu de Sorel, Jocelyn Cayer. | Gracieuseté

Le député de Richelieu à l’Assemblée nationale, Sylvain Rochon, a déposé ce matin une pétition de plus de 9 000 signatures en faveur de l’acquisition d’un bronchoscope EBUS pour le centre hospitalier Hôtel-Dieu de Sorel-Tracy, une pétition initiée par un citoyen de Sorel-Tracy, Jean-Marc Lebeau.

Le dépôt de cette pétition fait suite aux nombreuses actions entreprises localement depuis le refus de cette acquisition par le ministère de la Santé et des services sociaux. Le président du conseil d’administration de la Fondation Hôtel-Dieu, Jocelyn Cayer a assisté au dépôt de la pétition. Il a aussi rencontré, avec le député, le ministre de la Santé, Gaétan Barrette.

« La population de la MRC Pierre-De Saurel s’est mobilisée de façon impressionnante, au-delà de toute partisanerie », a souligné Sylvain Rochon.

« Les maires et mairesses de toutes les municipalités, les syndicats, les employés et toute la population se sont unis derrière l’hôpital et sa fondation pour réclamer justice. Non seulement cet appareil qui permet de diagnostiquer et de traiter des problèmes pulmonaires est essentiel dans une région où les maladies respiratoires sont particulièrement présentes, mais c’est une priorité qui a été identifiée par le milieu! Le gouvernement doit respecter cette volonté! »

La Fondation Hôtel-Dieu de Sorel a amassé les 231 000 $ requis pour l’achat de cet appareil, dont le budget de fonctionnement a été autorisé par le CISSS Montérégie-Est. À défaut de cet appareil à l’Hôtel-Dieu, les malades sur le territoire de la MRC doivent se déplacer à Saint-Hyacinthe.

Le ministre Gaétan Barrette, interpelé par le député à quelques reprises depuis les derniers mois, a répondu en confiant un mandat à l’Institut national d’excellence en santé et services sociaux (INESSS) qui a pour mission de voir à l’utilisation efficace des ressources en santé. Le ministre a confirmé à messieurs Rochon et Cayer, au cours de l’entretien auquel le député l’a convaincu de se prêter, que ce rapport avait été produit et que son contenu était à l’étude.

« Alors que le ministère évalue l’utilisation de l’appareil à 15 ou 20 interventions par année, le CISSS de la Montérégie-Est les estime plutôt entre 80 et 100, ajoute M. Rochon. Et ce nombre devrait croître au cours des prochaines années avec le vieillissement de la population. Nous espérons que l’INESSS aura su resituer les choses dans leur juste perspective. »

TC MEDIA

image