30 juin 2021
Perquisitions liées aux Hells Angels : aucune arrestation pour le moment
Par: Jean-Philippe Morin

Les policiers étaient nombreux sur la rue Tellier, à Sorel-Tracy, le 30 juin, pour mener une perquisition. Photo Jean-Philippe Morin | Les 2 Rives ©

Les policiers étaient nombreux sur la rue Tellier, à Sorel-Tracy, le 30 juin, pour mener une perquisition. Photo Jean-Philippe Morin | Les 2 Rives ©

Plusieurs perquisitions en matière de lutte au trafic de stupéfiants, en lien avec les Hells Angels, se sont déroulées le 30 juin, à Sorel-Tracy. Aucune arrestation n’a encore eu lieu.

Publicité
Activer le son

L’ensemble des perquisitions a permis la saisie de près de 170 000 $ en argent canadien, plus de 450 comprimés de méthamphétamine, plus de 45 grammes de cocaïne, près de 4 kg de cannabis, environ 14 grammes de résine de cannabis, environ 10 grammes de haschisch, des armes à air comprimé et divers items reliés au crime organisé et au trafic de stupéfiants.

En tout, 170 policiers de la Sûreté du Québec (SQ) et du Service de police de l’agglomération de Longueuil, aidés par le Groupe tactique d’intervention et le maître-chien, ont effectué 17 perquisitions dans des résidences et huit dans des véhicules. Selon La Presse, l’opération se nomme Quincajou et une des perquisitions est menée dans la résidence du motard Serge Lebrasseur, sur la rue Tellier. Une autre de ces perquisitions vise le club de motards Mean Tribe, tout près sur le rang Sainte-Thérèse.

Les policiers de l’Escouade régionale mixte (ERM) de la SQ en Montérégie ont mené cette vaste opération policière, élaborée dans le cadre d’une enquête visant les agissements d’individus suspectés d’être à l’origine d’actes d’intimidation et de violence pour contrôler la vente de stupéfiants dans la région de Sorel-Tracy.

Cette opération fait suite à une enquête initiée en novembre 2020 au cours de laquelle plusieurs perquisitions ont été réalisées, notamment en mai et juin 2021. Les éléments de preuves qui ont été saisis pourraient aider à démontrer l’implication de suspects dans une organisation criminelle au profit des motards criminalisés.

L’enquête liée à ces perquisitions se poursuit, de même que les expertises des éléments de preuves saisis à ce jour. Il pourrait y avoir des arrestations à venir dans la continuité de cette enquête. Les policiers veulent amasser le plus de preuves possible avant d’arrêter des individus.

Des informations fournies par le public ont permis la progression de cette enquête.

Toute information sur des actes criminels ou des événements suspects peut être communiquée à la Centrale de l’information criminelle de la Sûreté du Québec au 1 800 659-4264.

image