1 juin 2016
Pas de subvention au Biophare malgré la pétition, tranche le ministère
Par: Julie Lambert
Le directeur général du Biophare, Marc Mineau et le député de Richelieu, Sylvain Rochon, sont heureux d’avoir obtenu une concession du ministre de la Culture, Luc Fortin. | Photo: Gracieuseté – Bureau du député de Richelieu

Le directeur général du Biophare, Marc Mineau et le député de Richelieu, Sylvain Rochon, sont heureux d’avoir obtenu une concession du ministre de la Culture, Luc Fortin. | Photo: Gracieuseté – Bureau du député de Richelieu

Après avoir effectué de nombreux moyens de pression, la direction du Biophare baisse les armes. Le ministère de la Culture ne donnera pas de subvention à l’institution muséale dans le cadre de son programme gouvernemental, mais son ministre, Luc Fortin, viendra lui-même visiter le Biophare cet été.

Comme la période de candidatures est terminée, le Biophare devra maintenant attendre encore trois ans avant de pouvoir retenter sa chance pour ce programme. Cette visite de Luc Fortin à Sorel-Tracy le convaincra que son ministère a fait une erreur, croit le directeur général du Biophare, Marc Mineau.

Rappelons que la direction du Biophare n’acceptait pas la décision du ministère de la Culture d’avoir rejeté sa candidature au Programme d’aide au fonctionnement pour les institutions muséales.

Les raisons évoquées étaient que le musée sorelois ne répondait pas aux champs de compétence du ministère en raison de sa vocation environnementale, ce que réfutait le Biophare.

Pour se faire entendre, une première pétition d’appui, comptant 1174 signatures de citoyens, avait été déposée le 12 mai dernier à l’Assemblée nationale. Une deuxième pétition de 1032 appuis a été déposée aujourd’hui.

Le député de Richelieu, Sylvain Rochon, avait plaidé en faveur de cette demande auprès de sa collègue porte-parole de l’opposition officielle en matière de culture au cours des dernières semaines, la députée de Joliette Véronique Hivon.

« Elle a demandé au ministre Luc Fortin en quoi les musées dans la même situation que le Biophare se sont vu refuser leurs candidatures alors que leurs missions sont beaucoup plus larges que ce que le ministère croit. On exigeait que le ministre revoie sa décision et nous avons eu la chance de faire avancer les choses », explique-t-il.

Une visite à Sorel-Tracy pour le ministre

@R:Alors qu’ils étaient dans le salon bleu de l’Assemblée nationale, le ministre a accepté, à la demande du député Rochon, de rencontrer la direction du Biophare, qui était aussi présente lors du dépôt de la seconde pétition en matinée aujourd’hui.

« Nous avons pu lui expliquer que le Biophare répondait aux critères de son ministère et du programme », affirme le député péquiste.

Le ministre Fortin a accepté de venir visiter l’institution muséale cet été, ajoute-t-il. Ce que confirme la porte-parole du ministère de la Culture, Anne Sophie Lacroix.

« Il y a effectivement eu une rencontre au bureau du député Sylvain Rochon entre le ministre et le Biophare. Le cabinet a dit qu’il y aurait bel et bien une visite du musée au cours de l’été, mais cela ne change en aucun cas la décision déjà prise dans ce dossier. »

Trois ans à attendre

Selon le directeur général du musée, Marc Mineau, la rencontre a été satisfaisante, même si elle n’a pas eu l’effet escompté.

« C’était très positif. Cette décision n’est pas juste, mais on voulait qu’ils viennent constater par eux-mêmes ce que nous faisons. Cette visite est un gain important. Nous ne pouvions pas espérer plus puisque la période des candidatures est terminée. Nous sommes prêts à attendre trois ans pour une nouvelle ouverture du programme et à ce moment, tout sera déjà attaché. C’était un gros sacrifice, mais c’était le seul possible », conclut-il.

À lire aussi:

– Le Biophare ne baisse pas les bras dans sa lutte pour obtenir une aide gouvernementale

– Le Biophare part en croisade contre une décision du ministère de la Culture

image