12 décembre 2019
Pas de Gib de Noël en raison d’un malentendu
Par: Jean-Philippe Morin

Les cabanes d’artisans seront installées sur l’allée piétonnière vers la fin janvier pour un carnaval qui sera organisé par le Gib Fest. Photo Pascal Cournoyer | Les 2 Rives ©

Annoncé en grande pompe sur la page Facebook du maire de Sorel-Tracy Serge Péloquin le 3 décembre, la Gib de Noël n’aura finalement pas lieu. Si certains parlent d’un malentendu ou d’un manque de temps pour organiser les festivités, il s’agirait plutôt d’un refus venu deux semaines plus tôt qui serait venu tout contrecarrer, selon ce que le journal Les 2 Rives a appris.

Publicité
Activer le son

En séance ordinaire le 2 décembre, le conseil de ville a adopté une résolution pour le tenue de l’événement, qui devait débuter le 6 décembre. Cependant, l’organisation du Gib Fest, qui est derrière la Gib de Noël, n’en savait rien. La surprise a donc été totale dans le camp des organisateurs, qui avaient annulé tous les artisans et fournisseurs dans la semaine du 18 novembre après qu’on leur aurait dit, le 19 novembre, que le dossier était trop incomplet pour penser aller de l’avant.

Or, le maire de Sorel-Tracy, Serge Péloquin, a mentionné à plusieurs reprises en entrevue, après la séance ordinaire du 2 décembre, que le conseil n’avait jamais refusé le projet. Il s’est aussi expliqué dans un commentaire sur sa publication Facebook en réponse à un citoyen qui lui mentionnait qu’il était impossible de tenir l’événement après un refus deux semaines auparavant.

« Mettons les choses au clair. La Ville n’a jamais dit non au projet des organisateurs du Gib Fest (Gib de Noël). Par contre, il est vrai que la Ville, dans un autre dossier, n’a pas voulu déménager le Marché de Noël 2019 du Carré Royal vers la rue Augusta, car nous considérons que le Carré Royal, avec ses nouvelles installations d’éclairage est un lieu unique et parfait pour tenir ce Marché », a-t-il écrit.

À quelques jours d’intervalle, comme il était impossible de rappeler tout le monde à temps, le Gib Fest et la Ville ont convenu de reporter l’événement. Un communiqué conjoint a été publié le vendredi 6 décembre, dans lequel il était entre autres indiqué qu’« une meilleure préparation mènera à de meilleurs résultats ».

Selon ce que le journal a appris, la demande pour la Gib de Noël a été déposée au greffier le vendredi 15 novembre, ce qui était un peu trop tardif pour être étudié pour le conseil de ville du 18 novembre.

Le projet

À la base, le projet visait à assurer une continuité du Marché de Noël, qui a lieu les 6, 7 et 8 décembre, au Carré Royal. Tourisme Région de Sorel-Tracy était aussi dans le coup et a même proposé à la Ville, le 4 novembre, de déménager les maisonnettes sur l’allée piétonnière pour les trois premières fins de semaine de décembre, ce qui a été refusé.

Sur le terrain bordant le restaurant O’Gusta, à l’intersection de Roi et Augusta, on devait trouver un village incluant une maison du Père Noël, un cinéma extérieur, une boîte aux lettres du Père Noël pouvant recevoir des demandes des enfants, etc. Des sapins décorés auraient été installés un peu partout au centre-ville en plus d’un sapin géant.

On devait trouver une patinoire sur le terrain bordant le Fougasse qui aurait persisté en janvier et février ainsi que des chalets d’artisans dans l’allée piétonnière. Une glissade comprenant trois corridors et une tyrolienne étaient aussi commandés et devaient être implantés à cet endroit.

Parmi les activités prévues, outre le Marché de Noël, il y avait un tournoi de Yukigassen (bataille de boules de neige), un yoga des neiges, un tournoi de hockey, un party en musique et une parade du Père Noël avec des chars allégoriques.

Une collaboration avec les écoles était aussi entamée afin que des enfants écrivent directement leurs souhaits au Père Noël. Ils auraient pu déposer leurs demandes au pied du sapin géant en plus d’être invités à donner un jouet qu’ils n’utilisaient plus à la maison pour d’autres enfants.

Des organismes comme la Porte du Passant, le Centre d’action bénévole du Bas-Richelieu et l’Arbre de joie étaient aussi impliqués pour plusieurs activités.

Un carnaval en janvier

Appelé à commenter, le Gib Fest s’en est tenu au communiqué de presse publié, tout en invitant la population à assister au carnaval qui aura lieu en remplacement les 30, 31 janvier, 1er et 2 février 2020. L’événement sera un avant-goût de ce que l’organisation prévoit faire lors des trois premières fins de semaine de décembre 2020.

Plusieurs éléments devant se tenir lors de la Gib de Noël auront lieu, comme la patinoire qui servira à un match amical des Éperviers le samedi.

Le projet est encore en conception, mais les organisateurs espèrent entre autres que les tenanciers sortent leurs barbecues à l’extérieur pour réaliser un concours de cuisine. Des cabanes d’artisans prendront aussi place sur l’allée piétonnière.

La Ville de Sorel-Tracy a d’ailleurs garanti à l’organisation qu’elle a le feu vert pour organiser la GIB de Noël l’an prochain.

image