3 mars 2021
Ottawa investit 5 M$ pour l’usine soreloise de Fromageries Bel Canada
Par: Katy Desrosiers

Le vice-président des opérations pour l’usine soreloise, Thierry Vialard, est fier de ses installations à la fine pointe de la technologie. Photo Pascal Cournoyer | Les 2 Rives ©

La ministre canadienne de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, Marie-Claude Bibeau, a annoncé un investissement pouvant s’élever jusqu’à 5 M$ pour soutenir l’entreprise Fromageries Bel Canada avec la construction de son usine de Sorel-Tracy, qui produit maintenant les Mini Babybel vendus sur le marché canadien.

Publicité
Activer le son

L’investissement est financé dans le cadre du programme Agri-Innover, qui offre des contributions financières remboursables pour des projets visant à accélérer la commercialisation, l’adoption et la démonstration de produits, technologies, procédés ou services innovateurs, afin d’accroître la compétitivité et la viabilité dans le secteur de l’agriculture.

Pour l’usine de Sorel-Tracy, le montant a aidé au déploiement de nouvelles technologies comme des chaînes de moulage et de paraffinage ainsi qu’un système de contrôle de la qualité.

Ce 5 M$ vient s’ajouter au 2,7 M$ octroyé par Développement économique Canada en 2018. Également, le projet a permis d’attirer des investissements étrangers d’une hauteur de 62 M$.

En tout, l’entreprise a investi 87,5 M$ pour la mise en place de l’usine.

Il est attendu que cette dernière augmente la demande de lait canadien de 39 millions de litres par année et crée plus de 140 emplois dans la région de Sorel-Tracy.

Aussi, avec cette usine, les Mini Babybel destinés au marché canadien sont produits avec du lait provenant à 100 % de la région de Sorel-Tracy et les alentours.

La ministre Marie-Claude Bibeau s’est dite impressionnée par l’entreprise qui, avec son dynamisme, a réussi à démarrer une nouvelle usine en pleine pandémie. Elle souligne que les circonstances ont fait prendre conscience de l’importance des travailleurs du secteur alimentaire.

« Votre entreprise est importante pour la relance économique. Vous pouvez compter sur le gouvernement pour appuyer votre croissance à long terme. Nous voulons vous aider à créer des emplois et combler ceux existants. […] Nous sommes fiers d’avoir soutenu la construction de l’usine et l’achat de matériel innovant. Nous espérons que l’investissement vous aidera à garder les reins solides d’ici la fin de la pandémie et à devenir plus compétitifs », souligne la ministre.

Elle ajoute que ce type d’investissement démontre l’appui du gouvernement pour l’économie locale et le système de la gestion de l’offre.

La directrice générale de Fromageries Bel Canada, Cristine Laforest, soutient que la nouvelle usine, connectée et automatisée, est à la fine pointe de la technologie et construite dans le respect des normes établies par le Groupe Bel. « Sa mise en place vient directement répondre à une demande croissante pour cette collation fromagère appréciée de tous. […] C’est une grande fierté pour nous d’avoir pu compter sur un investissement de 5 M$ du ministère de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire », affirme-t-elle.

Mme Laforest ajoute que le groupe Bel s’engage à construire une économie durable et que sa mission d’offrir une alimentation saine et responsable pour tous se concrétise davantage au Canada avec la nouvelle usine.

Le vice-président des opérations de l’usine Bel à Sorel-Tracy, Thierry Vialard, avance qu’il s’agit d’une annonce importante pour l’entreprise et que celle-ci témoigne de son engagement sur le marché laitier canadien. « Le projet est le fruit du travail acharné de toute notre équipe, ce qui a permis de mettre sur pied une usine à la fine pointe de la technologie », ajoute-t-il.

Les technologies développées ici seront éventuellement implantées dans les autres usines de Bel à travers le monde.

 

À lire aussi : La production commerciale des Mini Babybel est officiellement lancée

image