29 janvier 2020
Le comédien en conférence le 6 février à Sorel-Tracy
« On ne peut pas répéter les mêmes erreurs en espérant que le résultat soit différent » – Sylvain Marcel
Par: Jean-Philippe Morin

Sylvain Marcel donnera une conférence le 6 février au café-théâtre Les Beaux Instants de Sorel-Tracy. Photo gracieuseté

Sylvain Marcel ne consomme plus d’alcool ni de drogue depuis 10 ans, mais il voit chaque jour de sobriété comme une petite victoire. Le comédien, qui offrira une conférence le 6 février, à 19 h au café-théâtre Les Beaux Instants du centre culturel, s’est livré en toute sincérité en entrevue au journal Les 2 Rives.

Publicité
Activer le son

« Encore aujourd’hui, j’y vais une journée à la fois. C’est plus facile de dire ça que d’y aller 10 ans à la fois! », lance-t-il en riant.

Dans sa conférence proposée par le Centre de prévention du suicide La Traversée, Sylvain Marcel parlera, pendant une cinquantaine de minutes, de son vécu avec cette maladie qui l’a affectée pendant plus de 30 ans. Une formule de questions/réponses d’une quinzaine de minutes suivra avec l’assistance.

La conférence s’intitule « Aidez-moi ». Deux mots très importants pour le comédien de 55 ans.

« L’entourage est important, mais il ne peut rien faire tant que le principal intéressé ne veut pas bouger. Pour moi, la thérapie a été un cadeau. J’ai eu le courage de dire : « Aidez-moi, enfermez-moi et pitchez la clé ». Ma phrase préférée a toujours été : « On ne peut pas répéter les mêmes erreurs en espérant que le résultat soit différent« . C’est pour ça que je me suis pris en main », raconte-t-il.

Sylvain Marcel semblait pourtant heureux à l’époque. Dans sa jeune vingtaine, il est devenu papa de trois enfants tout en travaillant comme préposé aux bénéficiaires, en jouant au théâtre et en enfilant les petits rôles de figuration au cinéma et à la télé. Puis le succès est venu rapidement, mais la « tempête » qui a suivi, celle de la dépendance, n’a pas été de tout repos.

Arrêter la drogue et l’alcool aura été la meilleure décision de sa vie. D’ailleurs, il dit vivre les plus belles années de son existence présentement.

« C’est toute une culture, la drogue et l’alcool. Surtout l’alcool, c’est la drogue qui fait le plus de victimes. Dans une publicité de bière, on voit toujours du beau monde heureux. On ne voit jamais la personne qui vomit aux toilettes ou celle qui fait une overdose. Fêter rime avec alcool, alors que ce n’est pas obligé d’être ça », décrit-il.

Le suicide n’est pas une option

Puisque sa conférence aura lieu durant la Semaine de prévention du suicide, Sylvain Marcel abordera fort probablement cette période sombre dans sa vie où il a songé au suicide.

« Est-ce que j’ai déjà pensé donner un coup de roue sur le pont? C’est certain. Un moment donné, tu te demandes quand tout ça va arrêter. Tu te dis que c’est fini. Des fois, ça va mieux, puis ça repart dans le chemin inverse. Je n’ai jamais osé franchir la ligne. Peut-être que j’avais peur. Maintenant, je peux dire que je vais bien et que le suicide n’est pas une option, parce que je ne pourrais pas te dire que je suis heureux aujourd’hui! », conclut M. Marcel.

Les billets en vente au cpslatraversee.ca (onglet activités). Il est possible de réserver par téléphone au 450-746-0303. Le coût est de 25 $ pour les non-membres ou 20 $ pour les membres.

À lire aussi: 30e semaine nationale de la prévention du suicide du 2 au 8 février

image