9 mars 2020
Les Éperviers de Sorel-Tracy affronteront les 3L de Rivière-du-Loup en première ronde des séries
« On doit respecter leur punch offensif » – Christian Deschênes
Par: Jean-Philippe Morin

Les Éperviers de Sorel-Tracy livreront une bataille de tous les instants aux 3L de Rivière-du-Loup. Photo Pascal Cournoyer | Les 2 Rives ©

Le retour au jeu d’Étienne Brodeur (photo), qui a remporté le titre de joueur le plus utile des séries l’an dernier avec ses 14 buts et 29 points en 15 matchs, aidera grandement les Éperviers. Photo Pascal Cournoyer | Les 2 Rives ©

L’entraîneur-chef Christian Deschênes pourra compter sur un effectif complet en vue du premier match des séries. Photo Pascal Cournoyer | Les 2 Rives ©

Les 3L de Rivière-du-Loup n’ont toujours pas oublié leur défaite en finale contre les Éperviers de Sorel-Tracy il y a deux ans. Ni leurs deux défaites lors des deux dernières fins de semaine de la saison actuelle contre ces mêmes Éperviers, qui les ont coiffés pour obtenir l’avantage de la glace en première ronde. La série quart de finale entre ces deux rivaux débute ce vendredi 13 mars, à 20 h, au Colisée Cardin.

Publicité
Activer le son

Les Éperviers ont dû travailler fort pour obtenir cette troisième position au classement de la Ligue nord-américaine de hockey (LNAH). Ils ont d’abord battu les Pétroliers du Nord de Laval 2-1 en prolongation le 6 mars avant de se défaire des 3L par la marque de 4-1 le lendemain. Ces deux parties remportées à domicile ont confirmé l’avantage de la glace en première ronde aux hommes de Christian Deschênes, qui ont baissé pavillon 5-3 à Saint-Georges le 8 mars dans une joute sans enjeu. Six vétérans n’étaient toutefois pas en uniforme pour ce match.

« On a mis le pied sur l’accélérateur puisqu’on savait qu’avec deux victoires en partant, la troisième ne voulait rien dire. On le reconnaît, on a connu une saison en dents de scie. On n’a pas donné le hockey qu’on voulait à nos partisans. Toutefois, avec l’effectif qui est revenu au complet et l’adrénaline avant les séries, on sera à surveiller. J’avais donné le mandat aux gars d’en gagner trois sur quatre à la fin de la saison et ç’a été fait. Les gars se sont parlés. Les gens qui ont assisté aux deux matchs à domicile du dernier week-end ont vu une équipe prête pour les séries », souligne l’entraîneur-chef sorelois.

L’attaque des 3L, la défense des Éperviers

Les Éperviers (18-15-0-3) terminent donc avec le même nombre de points que les 3L (18-15-2-1), soit 39. La première ronde promet d’être enlevante.

« On doit respecter leur punch offensif. C’est une équipe qui s’est déjà sauvée avec la victoire grâce à quatre ou cinq buts dans une période. Les unités spéciales vont être importantes. Il y a moins d’avantages numériques en séries, mais il y a moins de chances de marquer à cinq contre cinq aussi parce que les gars sont plus dédiés. Les powerplays deviennent donc importants quand il y en a, même chose pour les désavantages numériques. Lors de nos deux dernières conquêtes de la coupe, on avait le meilleur avantage et désavantage numérique », analyse Christian Deschênes.

Les 3L ont une attaque redoutable, comme en font foi leurs 140 buts marqués en 36 matchs. Ils sont aussi au deuxième rang de la LNAH en avantage numérique (23,94 %), mais ont le pire désavantage numérique (75,45 %). L’attaquant Marc-André Tourigny a terminé au deuxième rang des compteurs de la ligue avec 52 points après avoir également terminé deuxième l’an dernier avec 42 points.

« C’est une équipe construite en deux temps : des gros bonshommes, mais aussi des petits joueurs rapides. On ne devra pas laisser aller Tourigny, il a toujours été dangereux », reconnaît le pilote des Éperviers.

De leur côté, les doubles champions en titre affichent le pire avantage numérique de la LNAH (16,36 %). Ils ont aussi le plus faible nombre de buts marqués avec 113, mais ils se situent au deuxième rang pour les buts accordés avec 125. Il sera donc important pour eux de capitaliser sur leurs chances et de continuer à bien jouer défensivement.

« Il faudra voir l’identité des Éperviers. On s’est toujours imposé à domicile et ça commence dès vendredi. On a une équipe solide défensivement qui compte sur deux bons gardiens de but capables de nous donner des chances de gagner chaque soir. Oui il faut travailler plus fort pour obtenir des buts, mais quand on a le double de tirs au but par rapport à l’autre équipe, c’est supposé débloquer », conclut Christian Deschênes, en faisant référence aux deux derniers matchs à domicile des siens, alors que les Éperviers ont dominé la colonne des tirs contre Laval (46 contre 21) et Rivière-du-Loup (41 contre 25).

Les deux premiers matchs à domicile, soit les parties #1 et 3, auront lieu les vendredis 13 et 20 mars, à 20 h. Quant aux parties à Rivière-du-Loup (matchs #2 et 4), elles se dérouleront les samedis 14 et 21 mars, à 19 h 30. Les dates des matchs #5, 6 et 7 seront connues sous peu.

image