3 septembre 2019
Le député de Richelieu a siégé à la commission sur l'avenir des médias
« On a la responsabilité d’agir et on va agir » – Jean-Bernard Émond
Par: Jean-Philippe Morin

Le député Jean-Bernard Émond a siégé à la commission sur l'avenir des médias, à Québec, la semaine dernière. Photo capture d'écran

« La presse écrite, c’est essentiel à la démocratie. » Telle est la première phrase qui vient à l’esprit du député de Richelieu, Jean-Bernard Émond, qui a fait partie de la quinzaine de députés appelés à siéger à la commission sur l’avenir des médias, la semaine dernière à l’Assemblée nationale.

Jean-Bernard Émond est membre de deux commissions parlementaires depuis son élection, dont celle sur la culture et l’éducation. Ses collègues et lui ont écouté quelque 36 groupes d’experts et de médias durant les audiences de la commission sur l’avenir des médias.

En entrevue, M. Émond avoue en avoir appris tous les jours. « L’étape la plus intéressante, c’est d’entendre les groupes. Les députés, on est beaucoup des généralistes. On a tous notre expertise, mais c’est important de les entendre pour avoir leur point de vue de la situation », explique-t-il.

Le député se dit rassurant : la CAQ prépare un plan pour aider les médias dans un avenir rapproché. « Le but de cette commission, c’est de dégager des pistes de solution qui vont nous permettre d’alimenter le travail déjà en cours au gouvernement pour se donner les moyens d’aider l’ensemble des médias de façon durable et équitable. […] On va faire un portrait global de la situation, sans partisanerie, pour arriver à des observations qui vont alimenter un comité interministériel au gouvernement, incluant les ministères de la Culture, des Finances et du Développement économique. Ils sont déjà en train de travailler sur un plan pour aider les médias. Les observations de notre commission vont les alimenter. […] Le droit à une information de qualité et diversifiée, ça doit perdurer. On a la responsabilité d’agir et on va agir », souligne-t-il.

Natif de Sainte-Anne-de-Sorel, Jean-Bernard Émond a aussi grandi avec les médias locaux comme le journal Les 2 Rives, qui fête son 41e anniversaire la semaine prochaine. Selon lui, l’information régionale est essentielle à une communauté comme Sorel-Tracy et les environs.

« L’avenir des médias est important, mais l’avenir des médias en région d’autant plus. Les 2 Rives, vous avez un rôle essentiel. C’est là que les gens vont puiser leur information locale. Il ne faut pas assister à une montréalisation de l’information », ajoute-t-il.

Par respect pour les travaux en cours de la Commission, M. Émond ne s’est pas prononcé sur les pistes de solution proposées par les différents groupes de presse qui ont défilé toute la semaine, dont l’achat de publicités par les gouvernements dans le journal ou le retour des avis publics.

« Ce sont toutes des pistes de solution entendues. Plusieurs groupes nous ont notamment parlé du retour des avis publics et je suis convaincu que ça fera partie de nos réflexions. Je pense que c’est important de soutenir nos hebdos locaux partout au Québec », conclut-il.

À lire aussi:
« Les médias locaux sont très importants à Sorel-Tracy » – le maire Serge Péloquin

image