12 mars 2018
« Notre hôpital souffre de l’absence de direction locale » – Sylvain Rochon
Par: Sarah-Eve Charland

Les représentants de l'APTS, Joël Bélanger et Fabienne Chabot, le député de Richelieu, Sylvain Rochon, e maire de Sorel-Tracy, Serge Péloquin, le préfet de la MRC de Pierre-De Saurel, Gilles Salvas et le maire de Saint-Ours, Sylvain Dupuis (Photo : Sarah-Eve Charland)

Un regroupement d’élus, de citoyens et de membres de syndicats locaux ont interpellé, le 12 mars, le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, afin de rapatrier les directions au sein des établissements locaux de santé à Sorel-Tracy.

L’Hôtel-Dieu de Sorel ne possède pas d’appareil d’imagerie médicale par résonnance magnétique. L’hôpital de Saint-Hyacinthe en possède un. Mais puisqu’il ne suffit pas à la demande, Saint-Hyacinthe voudrait en obtenir un deuxième alors que Sorel-Tracy en demande aussi un depuis quelques années, mentionne le préfet de la MRC de Pierre-De Saurel, Gilles Salvas.

Les membres du comité craignent la centralisation des services psychosociaux, mais aussi que les spécialités médicales soient déplacées dans les hôpitaux de Saint-Hyacinthe et de Longueuil. La centralisation des services de laboratoire, dans le cadre du projet Optilab, à l’hôpital Charles-LeMoyne ne plait pas également aux membres.

« La centralisation des pouvoirs contribue grandement à la détérioration des services sur le territoire de la MRC de Pierre-De Saurel, et ce, au détriment des citoyens », déplore le préfet.

Le comité se compose du maire de Saint-Robert et préfet, Gilles Salvas, du maire de Sorel-Tracy, Serge Péloquin, du maire de Saint-Ours, Sylvain Dupuis, du député de Richelieu, Sylvain Rochon, du docteur Jacques Godin et des présidents des syndicats de l’hôpital, Fabienne Chabot (APTS), Éric Lalancette (CSN) et Jean-Michel Varin (FIQ).

Le comité a été formé à la suite des démarches entamées pour obtenir le bronchoscope l’année dernière. « La victoire qu’on a fini par obtenir a démontré qu’on peut devenir plus forts tous réunis pour défendre nos intérêts locaux », assure le député de Richelieu, Sylvain Rochon.

La citoyenne Carole Pettigrew a lancé une pétition sur le site de l’Assemblée nationale. Les représentations auprès du ministre de la Santé seront la prochaine étape.

L’objectif n’est pas de défaire l’entièreté de la fusion des centres hospitaliers de Sorel-Tracy, Saint-Hyacinthe et Longueuil en un Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) Montérégie-Est. Les membres souhaitent mettre en place une direction locale à la tête du Réseau local de service (RLS) Pierre-De Saurel.

« Puisque nous avons vu les effets d’une telle réorganisation, je ne crois pas qu’il serait préférable de rebrasser brutalement tout ça. Il faut certainement qu’il y ait des personnes en autorité à Sorel-Tracy qui puissent prendre des décisions. Ça n’existe plus », mentionne M. Rochon.

Le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, n’a pas répondu à la demande d’entrevue. Son attachée de presse, Catherine W. Audet, a affirmé que « la réforme visait à doter chaque région, dont la Montérégie-Est, d’une équipe de direction unifiée, imputable pour toutes les missions et tous les territoires. Cette réforme a permis de réduire la bureaucratie et d’augmenter la fluidité dans le parcours des patients. »

image