5 avril 2018
Gagnant de son duel à l'émission La Voix
« Mon but était de me rendre là » – Antoine Lachance
Par: Julie Lambert

Antoine Lachance à( gauche) a remporté son duel contre Lydia Sutherland le 1er avril lors de l'étape des duels de l'émission La Voix. (Photo : Gracieuseté/OSA images et TVA)

L’auteur-compositeur-interprète originaire de Sorel-Tracy, Antoine Lachance, a franchi une étape de plus dans son parcours à l’émission La Voix. Gagnant de son duel le 1er avril, le chanteur est content d’avoir atteint son but en se rendant plus loin que les duels.

Lors de cette étape de la compétition, il devait réaliser un duo avec une autre membre de son équipe, Lydia Sutherland. À l’issue de leur interprétation de la chanson C’est écrit de Francis Cabrel, l’un d’eux devait quitter l’aventure.

« C’était le fun!, s’est exclamé le chanteur en entrevue. On ne sentait pas qu’on était en compétition. Tout ce que nous avions en tête, c’était de faire un bon numéro. C’était vraiment cool. Je n’étais pas nerveux pendant la chanson, c’est plutôt quand on est en attente de la décision de notre coach qu’on sent le stress venir. »

Les coachs de la Voix n’avaient que des éloges pour le numéro des deux candidats. Garou l’a qualifié de « réussi sur toute la ligne ». Garou et Lara Fabien ont toutefois penché sur la voix de Lydia tandis qu’Éric Lapointe a préféré la solidité du Sorelois.

Le choix de leur coach Alex Nevsky n’a pas été facile. Les deux prestations lui ont plu. Il est allé consulter son mentor Yann Perreau avant de faire son choix. Il a finalement décidé de poursuivre l’aventure avec le Sorelois Antoine Lachance.

« Sachez que vous êtes deux artistes que je vais continué de suivre dans votre carrière, car je sais profondément que les deux vous allez continuer à me toucher et à m’éblouir. Pour sa solidité, son ancrage, je vais y aller avec Antoine », a tranché son coach.

« Antoine, c’est comme le mixte de tous mes chanteurs favoris. Il a l’élasticité vocale d’un Bélanger, la finesse en voix de tête d’un Cormier, l’intelligence du texte d’un Perreau. Je le trouve fort et il est mûr », a ajouté Alex Nevsky.

S’il était content de la décision, Antoine Lachance était tout de même triste pour sa compagne de scène. « Cela m’a fait de la peine. Elle méritait clairement de poursuivre l’aventure. Elle est toutefois toute jeune, elle aura encore la chance de participer à d’autres concours. On vit un drôle de sentiment. On est content, mais aussi triste de voir partir un collègue. On sait toutefois que c’est une compétition et qu’une personne doit rester et l’autre partir », souligne Antoine Lachance.

Son but atteint

Le Sorelois avoue qu’il avait misé de se rendre jusqu’à cette étape de la compétition. Le reste de l’aventure est pour lui un plus. « Mon but était d’au moins me rendre là. J’ai réussi mon pari et atteint mon objectif. J’étais déjà content de faire partie de l’aventure et je voulais passer l’étape des duels. Il y a maintenant moins de candidats. Ce ne sera plus la même affaire. On aura plus de temps avec notre coach et son mentor. On va aussi avoir plus de répétitions », se réjouit le chanteur.

Il adore d’ailleurs le temps qu’il passe avec Yan Perreau et Alex Nevsky. Selon lui, les conseils que les deux chanteurs lui donnent sont précieux dans le cadre de la compétition, mais aussi pour sa carrière personnelle.

« J’ai entièrement confiance en Yann Perreau. Il a une belle vision de tout ça. J’apprends à connaître Alex. Il m’a dit des trucs qu’il voyait. Il m’a proposé de bons moves. Ç’a été payant. Je pense qu’on apprend tout le temps et toute notre vie. Je suis ouvert à ça. Je ne cesse jamais d’apprendre et je garde les yeux ouverts pour toujours le faire. »

Lors de l’émission du 8 avril, il a chanté en début d’émission la chanson L’artiste de Claude Dubois avec tous les candidats et ses deux coachs. Le Sorelois a été sélectionné parmi les trois candidats se rendant aux directs sans passer par les chants de bataille.

image