2 août 2017
Minéraux Mart met en branle son plan d’action
Par: Julie Lambert
Minéraux Mart travaille sur la diminution de la présence du manganèse dans l’air à la demande du ministère de l’Environnement et la Direction de la santé publique de la Montérégie. | Pascal Cournoyer

Minéraux Mart travaille sur la diminution de la présence du manganèse dans l’air à la demande du ministère de l’Environnement et la Direction de la santé publique de la Montérégie. | Pascal Cournoyer

Après une intervention du ministère de l’Environnement en juin, l’entreprise Minéraux Mart a établi son plan de match pour corriger la présence de manganèse jugée trop élevée dans l’air près de son installation de Sainte-Victoire-de-Sorel.

Le document de deux pages détaillant les mesures qui seront prises afin de régler la situation d’ici l’été 2018 a été envoyé au ministère le 26 juin.
En rencontre avec la journaliste du journal Les 2 Rives et le maire de Sainte-Victoire-de-Sorel, Jean-François Villiard, la direction de Minéraux Mart a expliqué les grandes lignes de ce plan.
« On est établi là depuis 1986. Nous sommes une entreprise qui emploie 45 personnes. Nous ne sommes pas des délinquants. Nous sommes là pour desservir nos clients. Le manganèse n’est pas dangereux, il y en a dans le sol. Les normes sont plus sévères. Ce qui est émis dans la réalité, ce n’est pas dangereux », a réagi son président et directeur général, Michel Beaudoin.
Les problèmes et les insatisfactions des citoyens concernant le rang Nord ne datent pas d’hier, souligne-t-il. « On a des choses à corriger qui ont été soulevées et on va solutionner les problèmes. Même avant l’émission des avis de non-conformité, nous avions déjà entamé des actions pour régler la situation. »
Un échéancier réaliste

Plusieurs autres actions (voir tableaux) seront réalisées rapidement, soutient le directeur. M. Beaudoin est certain que tout pourra être mis en place bien avant la date butoir du ministère.
« La majorité des actions sont déjà mises en place. On n’attendra pas 2018. On aura des stations de mesures pour voir si ce que l’on a fait fonctionne. On saura s’il faut améliorer nos méthodes ou continuer notre plan », mentionne-t-il.
M. Beaudoin souligne que son entreprise n’est pas la seule à opérer dans ce secteur. Les problématiques de poussière ou de trafic ne sont pas seulement dues à la présence de son entreprise sur le rang Nord, plaide-t-il.
Minéraux Mart enregistre des données depuis quatre ans sur le trafic de cette route, affirme le directeur. Un appareil placé à la hauteur de son installation compile le nombre de voitures, leur vitesse, leur grandeur et leur type.
« Seulement 4% de la circulation provient de notre entreprise. Nous ne possédons aucun camion. Les produits appartiennent à nos clients et ce sont eux qui font affaire avec les compagnies de transport. On va augmenter notre vigilance et respecter les règles, mais cela ne peut pas qu’être la responsabilité d’une seule entreprise », conclut M. Beaudoin.
En analyse
Le plan reçu n’a pas encore été approuvé et nécessite des informations supplémentaires, a souligné le porte-parole du ministère de l’Environnement, Clément Falardeau.
« Il est donc prématuré de détailler les mesures qui seront mises de l’avant. Le ministère suit le dossier de près afin que l’entreprise améliore ses opérations pour réduire la problématique d’émissions de poussières. Des vérifications (échantillonnage de l’air ambiant) seront faite à l’été 2018 afin de documenter l’impact réel des mesures qui seront prises. »

À lire aussi:

Mesures correctives à réaliser par l’entreprise

– Mettre en place des appareils de mesures;

– Retirer les sédiments au fond des fossés et sur l’accotement;

– Agrandir et retirer le fossé de drainage sur la partie nord et nord-est;

– Agrandir la surface asphaltée du site pour inclure une aire de chargement des produits emballés jusqu’au dôme numéro 8;

– Réaliser une étude de faisabilité pour évaluer les améliorations à apporter au dôme de chargement.

Mesures déjà en place

– Asphaltage dans la cour;

– Installation d’un fossé de drainage sur son terrain;

– Arrosage des piles extérieures;

– Réception du manganèse directement à l’intérieur de ses dômes d’entreposage et seulement par des camions convoyeurs;

– Ajout de filtre sur les toits qui sont nettoyés toutes les semaines;

– Exigence d’une toile pour tous les camions entrant ou sortant du site;

– Chargement obligatoire sous les dômes de chargement;

– Dispersion d’eau comme abat-poussière sur les voies de circulation lors de journées sèches;

– Nettoyage mécanique à l’aide d’un camion-brosse deux fois par semaine sur les aires asphaltées et une portion du rang Nord.

Minéraux Mart devra mettre en place des mesures correctives

« On veut que des prélèvements additionnels soient réalisés » – Jean Rodrigue, Direction de la santé publique

– Un rapport en soutien au refus de Sainte-Victoire d’autoriser le projet

– Minéraux Mart contre Sainte-Victoire : la cause est suspendue

image