8 février 2016
Maxim Martin, un coureur généreux
Par: Jean-Philippe Morin
Maxim Martin, lors d’un demi-marathon en 2012. | Marathon FDC 2012 – Fondation Dollard-Cormier

Maxim Martin, lors d’un demi-marathon en 2012. | Marathon FDC 2012 – Fondation Dollard-Cormier

Maxim Martin ne pratique la course que depuis quatre ans, mais il y a trouvé une véritable passion. L’humoriste a accepté la présidence d’honneur de la 5e course de la Fondation Hôtel-Dieu de Sorel, qui aura lieu le dimanche 11 septembre 2016.

Publicité
Activer le son

« De toutes les drogues que j’ai prises dans ma vie, la course à pied est la plus belle », affirme-t-il d’entrée de jeu, pour décrire la place de la course dans sa vie. Certes, l’humoriste ne l’a pas eue facile. Maintenant qu’il est sobre, il s’entraîne et court de plus en plus.

« J’étais à la recherche de défis. La mère de ma fille a couru le demi-marathon d’Ottawa en 2012 et j’y suis allé pour l’encourager. J’y ai vu une vraie belle ambiance : tout le monde se disait bonjour, tout le monde se surpassait. Je me suis donc mis à la course. J’ai couru mon premier demi-marathon à Montréal la même année, avec seulement trois mois d’entraînement avant. Depuis, je n’ai jamais arrêté », admet-il.

L’homme de 46 ans courra l’épreuve du 10 km, à Sorel-Tracy. Il s’agira d’une bonne préparation pour le demi-marathon de Montréal, deux semaines plus tard.

Courir partout et souvent

Maxim Martin avoue que l’environnement y est pour beaucoup lors de ses choix de destinations pendant l’année. Force est d’admettre qu’il sera choyé à Sorel-Tracy, au parc Regard-sur-le-fleuve, avec la vue sur le fleuve Saint-Laurent.

« Je ne connais pas beaucoup Sorel-Tracy, mais quand je viens pour des spectacles, la vue est belle, effectivement. J’ai couru à Milwaukee cet automne; c’était magnifique sur le bord du Lac Michigan. Je courrai aussi au Vermont, à Burlington et je me suis aussi planifié mon premier triathlon à Mont-Tremblant. Je ne suis pas un gars de routine, alors j’aime aussi faire du crossfit, de la musculation, et ces temps-ci, de la raquette et du ski de fond! », énumère-t-il.

Une chose est certaine : il veut s’impliquer à fond dans son rôle. « On va m’expliquer mon rôle exactement, mais quand j’embarque dans quelque chose, je m’implique à fond! », conclut-il.

Les deux derniers présidents d’honneur de cette course ont été l’animateur originaire de Saint-Ours, Dominic Arpin, en 2014 et le marathonien sorelois Daniel Lequin, en 2015. C’est d’ailleurs ce dernier qui a convaincu Maxim Martin de devenir le nouveau président d’honneur.

L’an dernier, 32 000$ ont été amassés pour la campagne pneumologie et malgré les températures incertaines, près de 1000 coureurs y ont participé.

image