19 décembre 2016
Mathieu Pronovost se réjouit du défi qui l’attend avec les Carabins
Par: Jean-Philippe Morin
Mathieu Pronovost accompagné du coordonnateur offensif et entraîneur-chef adjoint Marco Iadeluca qui lui souhaite la bienvenue à l’Université de Montréal. | Photo: gracieuseté – Carabins de Montréal

Mathieu Pronovost accompagné du coordonnateur offensif et entraîneur-chef adjoint Marco Iadeluca qui lui souhaite la bienvenue à l’Université de Montréal. | Photo: gracieuseté – Carabins de Montréal

Mathieu Pronovost a vécu une fin d’année en montagnes russes. Après avoir appris qu’il n’était plus dans les plans pour revenir comme coordonnateur à l’attaque du Vert et Or de l’Université de Sherbrooke, le Sorelois s’est fait offrir le poste d’entraîneur de la ligne offensive des Carabins de l’Université de Montréal. Un défi qu’il a accepté avec enthousiasme.

Et ce, même s’il venait de s’acheter une maison à Sherbrooke avec sa copine. « Je me voyais là-bas pour longtemps! Ça a pris tout le monde par surprise, y compris moi. J’ai mis ma maison en vente cette semaine et on va déménager à Montréal », souligne le natif de Sorel-Tracy.

Ce poste s’est ouvert à la suite du départ à la retraite de l’actuel entraîneur de ligne offensive, Tony Addona. M. Pronovost entend travailler de la même façon à Montréal qu’à Sherbrooke.

« Je veux poursuivre le chemin tracé par Tony avec ces jeunes, mais en ajoutant ma couleur. Je répète souvent à mes joueurs : y’en a beaucoup qui regardent le gros match de la Coupe Dunsmore, mais ça se joue dans les 364 autres jours de l’année. Nos bonnes décisions au quotidien nous permettent de s’y rendre. Chaque match apporte son nouveau défi », souligne-t-il.

Carrière prolifique

À 32 ans seulement, Mathieu Pronovost a déjà une carrière prolifique en coaching. En 2006, il était entraîneur avec les Polypus de l’école secondaire Fernand-Lefebvre de Sorel-Tracy, puis en 2007, il a fait le saut avec le Collège Champlain-Lennoxville. En 2008, il a débuté l’aventure avec le Vert et Or de l’Université de Sherbrooke, qui a duré huit ans.

À Sherbrooke, M. Pronovost a rapidement gravi les échelons, passant d’entraîneur de la ligne offensive à entraîneur des porteurs de ballon. Au cours des trois dernières années, il était en charge de l’attaque du Vert et Or.

Le Sorelois connaît déjà quelques joueurs avec qui il aura à travailler en 2017. « Les Carabins ont fait signer de très bons jeunes joueurs qui en seront à leur première année. On aura aussi un bon lot de vétérans », analyse-t-il.

Heureux de travailler avec Maciocia

L’annonce du retour de Danny Maciocia avec les Carabins, le 10 décembre dernier, a réjoui Mathieu Pronovost, qui a hâte d’apprendre à mieux le connaître.

« J’ai très hâte de travailler avec lui. C’est un gagnant, il a déjà gagné la Coupe Grey et la Coupe Vanier. Ça a très bien cliqué entre nous », explique-t-il.

L’entraîneur-chef des Carabins a d’ailleurs complimenté le Sorelois. « Mathieu est un entraîneur qui a eu beaucoup de succès avec la ligne offensive à Sherbrooke et avec l’Équipe Québec des moins de 18 ans, a souligné Maciocia, dans un communiqué. C’est un jeune entraîneur qui a déjà beaucoup d’expérience et qui travaille très fort. Il a tout un avenir devant lui. Ses valeurs et sa vision du football ont parfaitement cadré avec les nôtres. »

À Montréal, Mathieu Pronovost connaît surtout le coordonnateur offensif et entraîneur-chef adjoint Marco Iadeluca. Ce dernier était l’entraîneur-chef de l’équipe québécoise des moins de 18 ans qui a remporté la Coupe Canada en juillet dernier, à Winnipeg. M. Pronovost était son coordonnateur à l’attaque.

image