5 mars 2020
Massueville crée un comité pour protéger son patrimoine
Par: Jean-Philippe Morin

Lucille Raîche, Sylvain Simard, Louis Fillion, Denis Marion, Janick Comtois, Nicole Guilbert, Suzanne Lalande. Photo gracieuseté

La Municipalité de Massueville a décidé de travailler à protéger son patrimoine historique en créant, en juin dernier, un conseil du patrimoine dont le mandat est de donner un avis sur l’identification et la protection du cœur historique du village.

Publicité
Activer le son

Le comité est composé du maire Denis Marion, du conseiller Louis Fillion, de la conseillère Nicole Guilbert, ainsi que de trois citoyennes, Lucille Raîche, Janick Comtois, Suzanne Lalande et d’un citoyen, Sylvain Simard. Il veut protéger le legs du Seigneur Aimé Massue, qui a été à l’origine de la fondation de la paroisse de Saint-Aimé en 1834 et de la création de ce qui constitue actuellement le cœur du village.

« Si le Seigneur Aimé Massue n’avait pas fait la donation d’un lopin de terre de deux par trois arpents aux habitants de la paroisse de Saint-Aimé, pour y construire une église, un cimetière, un presbytère et un couvent, tout en préservant une vaste place publique sur laquelle rien ne devrait être construit, sauf une halle, le village n’aurait pas aujourd’hui cette allure unique qui le distingue et en fait notre fierté », a rappelé le maire de Massueville, Denis Marion.

La Municipalité veut donc protéger et mettre en valeur ce patrimoine qui présente une valeur « historique, architecturale, identitaire, urbanistique, paysagère et emblématique », indique-t-on dans un communiqué. Pour ce faire, Massueville pourra « citer, en tout ou en partie, un bien situé sur son territoire dont la connaissance, la protection, la mise en valeur ou la transmission présente un intérêt public ». Outre la création d’un conseil du patrimoine, le processus doit passer par la tenue d’une consultation publique et l’adoption d’un règlement municipal.

Le conseil du patrimoine a déjà amorcé la démarche de citation en s’inspirant du guide du ministère des Affaires culturelles. « Les membres du conseil du patrimoine ont été touchés et impressionnés par l’histoire du village et la résilience de ses habitants qui, au fil des ans, ont mis toute leur énergie et toute leur fierté à bâtir et préserver ce patrimoine, a poursuivi Denis Marion. Nous nous sommes dit que nous leur devions de poursuivre leur œuvre. Et nous sommes convaincus que la population ressentira la même fierté et la même volonté de protéger et de mettre en valeur ce patrimoine. »

Le conseil municipal s’est engagé à tenir la population informée, notamment par la publication, dans le bulletin municipal, de capsules sur les divers aspects de ce patrimoine.

image