20 juin 2016
Marie-Christine Lachance : du stand-up à la mise en scène
Par: Julie Lambert
L’écrivaine et humoriste de la région Marie-Christine Lachance. | Photo: Gracieuseté – Mike Pelland

L’écrivaine et humoriste de la région Marie-Christine Lachance. | Photo: Gracieuseté – Mike Pelland

L’écrivaine et humoriste de la région, Marie-Christine Lachance, peut maintenant ajouter une corde à son arc. Sa première mise en scène en solo, qui mettait en vedette Patrice L’Écuyer à l’animation d’un gala du ComediHa! le 12 juin dernier, a été encensé par la critique.

L’animateur Patrice L’Écuyer lui a demandé son aide en janvier dernier. L’ex-membre du trio Les Nanas Coustiques travaillait déjà avec lui depuis quelques années comme scénariste à son émission Prière de ne pas envoyer de fleurs, diffusée à Radio-Canada.

Marie-Christine Lachance avait déjà touché la mise en scène, mais en collaboration avec Martin Petit, sur le dernier spectacle de François Bellefeuille.

C’était donc la première fois qu’elle assumait ce rôle seule et elle avoue que c’était tout un contrat à réaliser. Les répétitions ont débuté en février, mais se sont intensifiées au cours des dernières semaines, souligne-t-elle.

« Les derniers mois ont été assez intenses. Je devais m’occuper de diriger toute l’équipe. J’étais en quelque sorte le capitaine du bateau. C’était assez stressant, mais j’avais vraiment envie de relever le défi. »

En mettre plein la vue

Pour mettre en place le spectacle, la metteure en scène s’est collée à la personnalité de l’animateur, explique-t-elle. Étant une personne d’expérience et possédant de multiples talents, l’animateur voulait surprendre le public.

« C’est un artiste de variétés. Il voulait se lancer un défi et se pousser le plus loin de ce qu’il était capable de faire. Le thème du gala était donc qu’il n’aimait pas son travail d’animateur, mais qu’il a toujours souhaité devenir magicien », rigole l’écrivaine.

Aidée pour l’écriture des numéros par l’humoriste de la relève Simon Gouache et par le magicien humoristique Vincent C, elle a concocté des numéros de variété rocambolesques.

Le numéro d’ouverture, un tour de magicien de Patrice L’Écuyer, comptait non seulement une dizaine de danseuses, mais également de la pyrotechnie et un lynx en cage, énumère-t-elle.

« On a vraiment mis le paquet! On était très stressés quelques heures avant le spectacle parce que lors des générales, plein de choses n’avaient pas fonctionné. Les pétards n’avaient pas décollé et le lynx était de dos. On n’avait jamais réussi, mais heureusement, tout s’est arrangé », se réjouit-elle.

Les commentaires inquiétaient la metteure en scène, puisque « des fois on ne sait jamais avec les critiques ». Mais au contraire, le spectacle a reçu des critiques très élogieuses, mentionne-t-elle.

« C’était un beau défi. J’avais beaucoup de stock à gérer. Je suis très fière d’avoir réussi. On travaille tellement pour faire ça. Je suis super contente. J’ai recroisé Patrice et il souhaite qu’on retravaille ensemble. J’ai également reçu des appels de gens du milieu pour travailler à la mise en scène d’autres spectacles », conclut-elle.

Plusieurs artistes invités, comme François Léveillée, Mario Tessier, Jean-François Mercier, Sylvain Larocque et Phil Roy ont également livré des performances en solo ou en duo avec l’animateur. Lors des huit galas ComediHa!, treize heures d’émission télé sont produites puis diffusées sur les ondes de Radio-Canada et Canal D.

image