12 septembre 2017
Marcel Robert reproche les démissions au maire Serge Péloquin
Par: Jean-Philippe Morin
Marcel Robert, candidat à la mairie de Sorel-Tracy. | Photo: TC Média - Pascal Cournoyer

Marcel Robert, candidat à la mairie de Sorel-Tracy. | Photo: TC Média - Pascal Cournoyer

Le candidat à la mairie Marcel Robert s’est montré virulent à l’endroit de l’actuel maire Serge Péloquin concernant les démissions en bloc des administrateurs du Festival de la gibelotte survenue le 11 septembre.

M. Robert a notamment déploré que depuis l’arrivée de Serge Péloquin à la mairie, l’aide financière octroyée aux organisateurs de l’événement est passée de 220 000$ en 2013 à 90 000$ en 2017.

« En réduisant aussi sauvagement la subvention de la Ville de Sorel-Tracy au Festival de la gibelotte, Serge Péloquin a mis en péril l’organisation même et toutes les retombées économiques qu’elle générait », peut-on lire dans le communiqué.

Selon le candidat à la mairie, une solution aurait pu être trouvée sans en arriver à la démission de tous les membres du conseil d’administration.

« Contrairement à ce qu’il affirme, le Festival de la gibelotte n’a jamais obtenu les subventions demandées, ce qui a par ailleurs amené l’organisation à prendre une pause durant l’été 2016 et à organiser une édition plus modeste l’été dernier. Cette pause a eu comme conséquence de perdre les principaux commanditaires de l’événement tels que Loto-Québec, SAQ, Hydro-Québec, etc. », dénonce Marcel Robert.

Rappelons que six des huit membres du c.a. du Festival ont remis leur démission. Ils allèguent que la Ville n’a pas respecté ses engagements envers l’organisation.

De son côté, le maire Serge Péloquin comprend mal ces démissions en bloc. Il dit que la Ville a toujours supporté le Festival et a répondu positivement à toutes ses demandes.

image