22 octobre 2019
Fermeture du chemin des Patriotes à Saint-Ours
Le maire craint de devenir un village fantôme
Par: Katy Desrosiers

Sylvain Dupuis a dû attendre plusieurs jours avant d'avoir une réponse du MTQ pour l'ajout de signalisation. Photo Katy Desrosiers | Les 2 Rives ©

Le chemin des Patriotes à la hauteur de Saint-Ours est fermé depuis le vendredi 18 octobre en raison de travaux de remplacement d’un ponceau. Le premier détour indiqué par le ministère des Transports du Québec (MTQ), passant par Saint-Louis et Saint-Jude, faisait craindre au maire de Saint-Ours, Sylvain Dupuis, que sa municipalité en devienne une fantôme.

Publicité
Activer le son

Un nouveau détour, plus court, par Sainte-Victoire-de-Sorel, a finalement été mis en place pour les automobilistes à l’insistance du maire.

« J’ai une épicerie, une pharmacie, Écluse No10… je vais aller plus loin : Saint-Denis aussi, il y a des commerces là. Si tu prends le trafic et tu l’envoies à Saint-Jude, il n’y a plus personne qui passe par Saint-Ours », explique Sylvain Dupuis.

Le ponceau en question est peu après le Camping Marina Bellerive, lorsqu’on arrive de Sorel-Tracy. Il doit être refait puisqu’une inspection du ministère a démontré de la corrosion à l’intérieur.

Les camions doivent faire le détour par Saint-Louis parce que le réseau local ne peut supporter leur poids. Cependant, M. Dupuis souhaite que les automobilistes empruntent le détour par Sainte-Victoire-de-Sorel afin qu’ils passent dans le village de Saint-Ours.

Le maire a eu l’accord pour le détour plus court peu après la fermeture, mais la nouvelle signalisation n’a été installée que le mardi 22 octobre. « Leur intention, c’était peut-être de faire comme il faut, mais un moment donné, quand tu te fais dire que ce n’est pas correct, il ne faut pas que ça prenne une semaine pour rectifier le tir », mentionne M. Dupuis.

Une signalisation déficiente?

« Ce n’est pas les travaux que je dénonce, ajoute-t-il. Je suis content qu’ils aient réagi, parce qu’on ne veut pas d’accident. […] Habituellement, quand c’est indiqué circulation locale, ça passe encore. Mais là, c’est bloqué. Les vans s’essaient, elles arrivent au bout, elles ne peuvent pas passer et virent de bord dans les cours des citoyens. C’est en train de défaire les cours. »

Lors de notre rencontre avec le maire, nous avons croisé un automobiliste qui voulait se rendre à un commerce de Saint-Ours et qui ignorait s’il devait faire le détour ou non. L’homme ne connaissait pas la région. Le maire lui a expliqué le détour par Sainte-Victoire. Quelques minutes plus tard, à côté du ponceau fermé, un camion poids lourd s’est buté à la route fermée. Un agriculteur, avec sa moissonneuse-batteuse, ne peut accéder à son champ se trouvant juste de l’autre côté du ponceau.

Avec la nouvelle signalisation, la situation s’est améliorée. M. Dupuis a maintenant hâte que les travaux, prévus pour cinq à six semaines, débutent. Il invite les clients à fréquenter tout de même les commerces locaux pendant les travaux.

Le ministère réagit

La porte-parole du MTQ pour la Montérégie, Marie-Michelle Pilon, souligne que lorsque le ministère doit fermer de façon urgente une route numérotée, il détourne les utilisateurs sur d’autres routes numérotées.

« Quand c’est une de nos routes qui est fermée, c’est généralement plus passant que des routes municipales, donc quand on ferme rapidement, on met le détour sur les routes du ministère. Souvent, les gens du secteur vont quand même utiliser le chemin qu’ils connaissent », souligne Mme Pilon.

Comme la Ville de Saint-Ours a proposé une autre route pour le détour, le ministère a envoyé des inspecteurs pour vérifier si elle pouvait supporter un plus grand flux de voitures. « Cinq semaines, c’est raisonnable, mais on veut s’assurer qu’on ne va pas abîmer la route », ajoute-t-elle.

Ce sont 14 panneaux supplémentaires qui ont été ajoutés le 22 octobre pour mieux guider les gens.

 

À lire aussi : Des commerçants craignent une perte d’achalandage

image