25 novembre 2016
L’ouverture de la nouvelle prison reportée au printemps prochain
Par: Louise Grégoire-Racicot
La nouvelle prison de Sorel-Tracy est située sur le boulevard Fiset. | Photo: TC Média - Pascal Cournoyer

La nouvelle prison de Sorel-Tracy est située sur le boulevard Fiset. | Photo: TC Média - Pascal Cournoyer

Alors qu’il devait être opérationnel à l’automne 2016, le nouveau centre de détention de Sorel-Tracy ne le sera vraisemblablement pas avant le printemps prochain.

Car le ministère de la Sécurité publique n’a pas encore pris livraison de l’édifice, comme l’échéancier prévoyait qu’il le ferait, en mai dernier.

« La construction est complétée, mais nous ne pouvons accepter le bâtiment tant que tous les systèmes de sécurité ne seront pas ajustés correctement », a dit la porte-parole du ministère, Alexandra Paré.

Puis il faudra trois mois de rodage afin que les employés se familiarisent avec les lieux et leurs nouveaux équipements.

« De fait, nous ne sommes pas en mesure de dire à quel moment le centre de détention recevra détenus et prévenus », a-t-elle ajouté.

Entretemps, le ministère a déjà commencé à embaucher du nouveau personnel, dont plusieurs ont été formés à l’École nationale de police du Québec. « Le recrutement se déroule bien, mais n’est pas complété », a-t-elle commenté.

C’est à la Société québécoise des infrastructures (SQI) que le gouvernement avait confié la réalisation du projet de construction en mode partenariat privé-public. Le consortium Horizon Justice Sorel-Tracy, formé des firmes Fiera Axium Infrastructure Canada s.e.c, Pomerleau inc., Verreault inc., Provencher Roy & Associés Architectes inc., et Dessau, a construit le bâtiment. La Société de contrôle Johnson veillera à son exploitation et à son entretien.

Il devait être complété en mai 2016, au coût de 199,3 M$ comprenant la construction des installations et leur exploitation pour 10 ans.

Son porte-parole Martin Roy explique qu’effectivement, la SQI a eu une réception provisoire du bâtiment. « On en est au travail d’ajustement du système de sécurité, des tests éminemment importants, car le système en est un de pointe. S’il s’était agi d’un édifice à bureaux dont la porte du 7e ferme mal, le bâtiment serait déjà remis. Mais quand on parle de centre de détention, c’est tout autre chose. Aussitôt que les tests seront concluants, nous remettrons le bâtiment au ministère. »

M. Roy ne saurait dire à quel moment ce sera, a-t-il conclu.

La nouvelle prison soreloise, c’est…

– Un centre de sécurité moyenne

– 300 places en cellules individuelles

– 80 lits en dortoirs

– 149 places de plus que dans les établissements de Valleyfield et de Sorel-Tracy

image