23 novembre 2015
Louis-Simon Nadeau jouera au football en France
Par: Jean-Philippe Morin
Louis-Simon Nadeau a bien fait avec le Vert et Or de l'Université de Sherbrooke. | gracieuseté – Yves Longpré

Louis-Simon Nadeau a bien fait avec le Vert et Or de l'Université de Sherbrooke. | gracieuseté – Yves Longpré

Après un automne sans jouer au football, Louis-Simon Nadeau a finalement choisi sa prochaine équipe. L’imposant joueur de ligne sorelois évoluera pour les Dauphins de Nice en division 1, en France, dès cet hiver.

Son départ est prévu dans environ un mois et demi pour une durée de six mois. Après avoir terminé son séjour universitaire avec le Vert et Or de l’Université de Sherbrooke, Nadeau s’est tout de suite trouvé un plan B au cas où sa carrière professionnelle ne l’amènerait pas à la Ligue canadienne de football. Et ce plan B est l’Europe.

« Je suis vraiment content de cette opportunité de jouer en France. En plus, ma femme vient avec moi. Je vais tout donner pour aider l’équipe et participer aux séries. Je ne vais pas là-bas pour me la couler douce, mais bien pour donner un coup de main autant aux joueurs qu’aux coachs », commente Nadeau, qui effectuera un stage en kinésiologie en même temps.

À Nice, le Sorelois jouera autant sur la ligne défensive, sa position naturelle, que sur la ligne offensive. « Je vais même botter le ballon si on me le demande! », lance-t-il en riant.

Perspective d’entraîneur

Cet automne, Louis-Simon Nadeau n’a pas joué au football pour une rare fois dans sa vie. Il a plutôt vu l’action des lignes de côté en tant qu’entraîneur de ligne défensive des Vulkins de Victoriaville, son ancienne équipe collégiale.

« La job d’entraîneur m’a apporté beaucoup de maturité. Je me suis mis dans la peau d’un coach que j’aimerais avoir. J’étais proche de mes joueurs, mais je savais serrer la vis au bon moment. J’ai surtout apporté de mon expérience face à la persévérance scolaire. Sans avoir réussi à l’école, je n’aurais jamais pu avoir la carrière que j’ai eue », souligne-t-il.

Nadeau a notamment été l’un des sept capitaines du Vert et Or à sa dernière saison dans le circuit universitaire.

image