7 septembre 2021
Louis Plamondon s’attaque à plusieurs priorités
Par: Alexandre Brouillard

Le candidat du Bloc Québécois dans la circonscription Bécancour-Nicolet-Saurel, Louis Plamondon, sillonnera le comté à la rencontre des électeurs pour partager ses priorités. Photo Alexandre Brouillard | Les 2 Rives ©

Sollicitant un 12e mandat, le candidat du Bloc Québécois, Louis Plamondon, veut poursuivre son travail comme député en défendant plusieurs priorités dans la circonscription Bécancour-Nicolet-Saurel, dont certaines relatives aux aînés, aux agriculteurs ainsi qu’aux entreprises.

Publicité
Activer le son

« Je me sens aussi motivé que lors de ma première élection et je suis d’autant plus décidé à ne rien négliger afin de poursuivre la belle complicité que j’entretiens depuis de nombreuses années avec les citoyennes et citoyens du comté », a-t-il déclaré en point de presse, à son bureau électoral de la rue George.

Durant la campagne électorale, le doyen de la Chambre des communes s’attardera à plusieurs enjeux. Tout d’abord, avec les autres membres de son parti, il souhaite proposer une série de mesures pour rehausser le niveau de vie des aînés, notamment en augmentant la pension de vieillesse.

Il souhaite également déposer de nouveau un projet de loi pour protéger intégralement la gestion de l’offre dans les futurs accords de libre-échange tout en s’assurant que les agriculteurs et transformateurs soient compensés pour les brèches contenues dans les actuels accords de libre-échange.

Puis, pour favoriser le développement des entreprises de la région, il veut resserrer le contrôle des investissements étrangers, développer une politique d’approvisionnement qui favorise les PME et développer une stratégie industrielle qui accorde une autosuffisance dans les domaines essentiels et stratégiques.

Ensuite, pour défendre l’environnement, il souhaite voir le Bloc Québécois modifier la Loi sur la carboneutralité pour y insérer les cibles de réduction de gaz à effet de serre du gouvernement canadien pour 2030. Il veut aussi défendre la souveraineté environnementale du Québec, instaurer une péréquation verte pour imposer le principe de pollueur-payeur et récompenser les efforts des provinces qui luttent effectivement contre les changements climatiques.

Finalement, M. Plamondon désire rapatrier au Québec les pouvoirs concernant l’immigration pour accélérer les processus dans le traitement des demandes de résidence permanente et d’immigration.

Finalement, lors des prochaines semaines, M. Plamondon parcourra les différentes régions de la circonscription pour rencontrer les électeurs. « Je vais discuter du programme que je défends et aller à la rencontre des gens », conclut-il.

image