20 juillet 2020
Louis Plamondon appuie son chef visé par des allégations d’inconduite sexuelle
Par: Katy Desrosiers

Yves-François Blanchet était venu appuyer Louis Plamondon lors du lancement de sa campagne électorale lors des dernières élections fédérales à l’automne 2019. Photo Pascal Cournoyer | Les 2 Rives ©

Malgré les allégations d’inconduite sexuelle qui pèsent contre Yves-François Blanchet, le député de Bécancour–Nicolet–Saurel, Louis Plamondon, réitère sa confiance complète à son chef, qu’il décrit comme un homme intègre, honnête et résolu à servir les intérêts des Québécoises et Québécois.

Publicité
Activer le son

M. Plamondon, qui est président du caucus du Bloc Québécois, affirme que les allégations anonymes faites contre lui sont fausses et que tout le caucus le soutient sans hésitation.

« Le Bloc Québécois est un défenseur acharné de la société de droit et travaille, depuis sa fondation, à l’amélioration des conditions de vie des femmes et des hommes du Québec. C’est ce pour quoi nous avons été élus et c’est ce que nous continuerons à faire avec notre chef, Yves-François Blanchet », ajoute le député.

Le dimanche 19 juillet, lors d’un point de presse, Yves-François Blanchet a nié les allégations portées contre lui sur les réseaux sociaux. Quelques jours auparavant, un témoignage anonyme a été partagé sur la page Facebook Hyènes en jupons qui raconte l’histoire d’une femme qui aurait assisté avec lui à un lancement musical et qui serait sortie avec lui dans un bar après l’événement. Selon ses dires, M. Blanchet aurait tenté d’avoir une relation sexuelle avec elle et l’aurait touchée et embrassée sans son consentement, tout en l’empêchant de sortir de la salle de bain dans laquelle ils se trouvaient.

image