28 février 2019
Accusé du meurtre de son père
Loïc René subira son enquête préliminaire en juillet
Par: Julie Lambert

Loïc René est accusé du meurtre de son père qui a eu lieu le 18 août dernier à Yamaska. Photo tirée de Facebook

Loïc René, accusé du meurtre au premier degré de son père Guy René à Yamaska l’été dernier, subira son enquête préliminaire qui s’étalera sur deux jours, les 16 et 17 juillet prochains, au palais de justice de Sorel-Tracy.

À lire aussi: 

Un homme accusé d’avoir tué son père à Yamaska

Lors de l’échange entre les avocats et le juge sur le choix de la date de l’enquête préliminaire le 28 février, Loïc René, résident de Longueuil, était très calme dans le box des accusés et suivait attentivement la conversation. Le quinquagénaire est détenu pour la durée des procédures judiciaires depuis son arrestation en août dernier.

Guy René, décédé à l’âge de 76 ans, était un ancien directeur de l’école primaire de Yamaska et ancien conseiller municipal. Son fils de 53 ans s’est rendu chez lui, à Yamaska le 18 août dernier, sur l’Île-du-Domaine, à Yamaska. Il s’était lui-même livré à la police de Longueuil, le soir du drame, et il a confessé aux policiers qu’il avait enlevé la vie à son père. Lors de l’enquête préliminaire, un témoin sera entendu et une vidéo de l’interrogatoire, d’une durée de sept heures, sera visionnée.

Selon ce que rapportait Le Journal de Montréal en août dernier, Loïc René aurait déjà menacé sa mère et son beau-père avec un couteau lors d’une crise amplifiée par sa consommation de crack. Il aurait été fâché contre son beau-père qui voulait chasser ses démons, a-t-il déclaré à un juge en juin dernier.

image