28 juillet 2020
LNH : nos Sorelois en séries éliminatoires
Par: Sébastien Lacroix
Marc-André Fleury (photo) et Robin Lehner devraient se partager le travail devant le filet des Golden Knights de Las Vegas. 
Photo NHL.com

Marc-André Fleury (photo) et Robin Lehner devraient se partager le travail devant le filet des Golden Knights de Las Vegas. Photo NHL.com

Marc-André Fleury, Nicolas Aubé-Kubel et Anthony Beauvillier auront une chance de remporter la Coupe Stanley au cours des prochaines semaines. À l’aube des séries éliminatoires qui s’amorceront le 1er août, voici à quoi pourrait ressembler leur rôle au sein de leur formation respective.

Publicité
Activer le son

Fleury devra partager le filet

Fleury ou Lehner? C’est la question qui est sur toutes les lèvres à Las Vegas. Même si Marc-André Fleury a été en quelque sorte le visage de la formation au cours des trois dernières années, il devra partager le filet avec Robin Lehner. Le finaliste du trophée Vézina, en 2019, avait été acquis à la date limite des transactions.

L’entraîneur Peter DeBoer a en effet fait savoir qu’il a sous la main deux gardiens partants et que chacun verra de l’action. Ce qui pourrait d’ailleurs s’avérer un atout pour les Golden Knights. Puisque les équipes auront à négocier avec un calendrier condensé et un gardien reposé pourrait faire la différence.

Après avoir tardé à se présenter au camp, le Sorelois a connu de bonnes performances durant les entraînements. Tout comme Lehner, qui était sur une bonne séquence quand la saison a pris fin. Au point où le Las Vegas Sun estime que « le casse-tête des gardiens sera difficile à résoudre » pour les Golden Knights.

On se souviendra que Fleury avait vécu ce genre de situation. Avant de s’amener à Las Vegas, où il avait mené son équipe à la finale de la Coupe Stanley, en 2018, il avait été l’auxiliaire de Matt Murray lors de la conquête des Penguins, en 2016. Il avait été le partant pour une bonne partie de celle de 2017 avant de voir son coéquipier terminer le travail.

Il ne semble pas se formaliser de la situation. « En fin de compte, tout ce qui compte, c’est de gagner, non? C’est pourquoi nous sommes tous ici, a-t-il déclaré. C’est toujours plus amusant quand on joue, mais je pense que quand les séries éliminatoires arrivent, il ne faut pas penser à soi, mais faire ce qui est bien pour l’équipe. »

Une première expérience pour Aubé-Kubel

Nicolas Aubé-Kubel devrait vivre ses premières séries éliminatoires avec les Flyers de Philadelphie. En seulement 36 matchs, il a été en mesure de faire sa marque et de se tailler un poste dans l’alignement d’Alain Vigneault.

Le Sorelois, qui a joué à quelques occasions sur le deuxième trio, a même pris quelques répétitions au sein de la deuxième unité du jeu de puissance au cours du camp d’entraînement.

Ses performances ont d’ailleurs impressionné les journalistes de NBC Sports à Philadelphie qui voient en lui un joueur qui fait déjà partie du bottom-6 [trios 3 et 4] et qui a amené de la profondeur à l’aile. Sur les cinq journalistes qui ont analysé sa saison recrue, trois lui ont attribué un A. Les autres lui ont donné un B ou un B+.

Le principal intéressé se disait d’ailleurs très excité à l’idée de prendre part aux séries éliminatoires. « Je sais que je suis un bon gars en séries éliminatoires, je peux apporter de la profondeur et de l’intensité », a-t-il commenté.

Beauvillier, la clé du jeu de puissance?

Les unités spéciales font souvent la différence en séries éliminatoires et c’est un aspect que devront améliorer les Islanders de New York s’ils espèrent faire un bout de chemin au cours des prochaines semaines.

Anthony Beauvillier pourrait d’ailleurs avoir son mot à dire pour faire fonctionner le jeu de puissance de l’équipe qui s’est classé au 22e rang à ce chapitre. «Je pense que le jeu de puissance semble bon, a déclaré Beauvillier à Newsday au début du camp. Nous venons de commencer à y travailler. Ça va être énorme pour nous en séries éliminatoires. Nous déplaçons la rondelle rapidement et la plaçons au fond du filet. »

Il sera aussi intéressant de voir avec qui le Sorelois sera utilisé. Sera-t-il utilisé avec Mathew Barzal, avec qui il a développé une chimie, ou sera-t-il réuni avec Brock Nelson et Derick Brassard. « Une formation qui a bien fonctionné lors de la séquence de 17 matchs avec des points des Islanders », soulève le site Eyes On Isles.

Les Islanders feront face aux Panthers de la Floride dans la ronde 3 de 5. Les Flyers et les Golden Knights attendent l’issue de la première ronde pour connaître leurs adversaires en quart de finale. Ils disputeront trois matchs pour se classer de la première à la quatrième position.

image