20 janvier 2021
L’illustration d’un premier livre pour l’artiste Marie-Ève Arpin
Par: Katy Desrosiers

L’illustratrice Marie-Ève Arpin a réalisé les illustrations du livre Parole de mousse! de l’autrice Émilie Devoe. Photo gracieuseté

L’illustratrice originaire de Saint-Ours Marie-Ève Arpin a une passion pour les animaux. Depuis quelques années, elle se spécialise dans les illustrations sur la biologie animale. Récemment, elle a eu l’opportunité d’illustrer le livre jeunesse Parole de mousse!, un abécédaire mettant de l’avant les animaux marins.

Publicité
Activer le son

Au départ, l’artiste souhaitait être vétérinaire. Après une année d’études en sciences de la nature au cégep, elle s’est aperçue que la création lui manquait. Elle a donc réorienté son parcours pour finalement obtenir un baccalauréat en arts visuels.

Elle mélange maintenant ses deux passions. Même que son côté rationnel lui permet de se démarquer dans son art puisqu’elle se soucie particulièrement de recréer la réalité au niveau visuel.

« Ça apporte une touche entre le véridique et le ludique dans mon coup de crayon. Mes professeurs l’ont souvent dit, un parcours scientifique, ce n’est pas négatif en art », explique Marie-Ève Arpin.

Le projet du livre de l’autrice Émilie Devoe lui a été proposé par l’éditrice Sylvie Demers chez Bayard Canada. C’est en feuilletant des banques d’illustrations que Mme Demers est tombée sur une populaire illustration des baleines du Saint-Laurent de l’artiste. Elle a aimé son côté véridique.

C’est ainsi que le processus de création s’est lancé. Marie-Ève Arpin a pu prendre connaissance du manuscrit et des scènes qu’elle avait à représenter pour produire les esquisses. Tout au long du projet, elle dit avoir ressenti la confiance de l’autrice et de l’équipe.

L’artiste a aussi aimé dessiner selon les idées de quelqu’un d’autre, avec une ligne directrice, elle qui travaille d’habitude ses propres illustrations.

Dessiner des humains, un défi

Pour l’artiste, un défi a été de dessiner des humains tout en gardant sa touche réaliste et ludique. « J’avais déjà fait des personnages, mais je n’avais pas tant touché à cet aspect, souligne l’illustratrice. J’ai apprécié dessiner des scènes avec des parents et des enfants. Je vais essayer de développer ça pour m’ouvrir des portes de plus pour faire des albums jeunesse. »

Elle raconte que ce projet est bien tombé comme premier livre. « Avec l’abécédaire, c’était un juste équilibre. Il y avait beaucoup d’animaux ou des choses inanimées et juste assez de scènes pour me familiariser avec cela », ajoute-t-elle.

L’artiste aimerait pouvoir participer à d’autres projets littéraires et verra dans les prochains mois si des maisons d’édition ou des auteurs la contactent.

En parallèle, elle poursuit son travail de création de produits de papeterie, qu’elle réalise depuis 2015.

Elle illustre, entre autres, des affiches et des cartes de souhaits, qu’elle vend en ligne et dans une dizaine de points de vente au Québec.

Elle a aussi développé des collaborations avec différentes organisations comme Explos-Nature, un programme éducatif sur la Côte-Nord, pour qui elle réalise des fiches éducatives sur les animaux.

Ses dessins ont aussi servi pour des entreprises de textile pour de la literie pour enfants.

Dans le futur, celle qui est également maman d’un garçon de 16 mois aimerait développer des partenariats avec d’autres points de vente au Québec et au Canada afin de faire connaître davantage ses illustrations. Elle voudrait aussi relancer ses ateliers créatifs, peut-être en ligne, qu’elle a dû arrêter pendant la pandémie. Avec ceux-ci, elle souhaite donner la piqûre de la créativité et inviter les gens à s’accorder un moment de création.

Le livre Parole de mousse! est disponible en librairie et sur son site Internet. Ses produits de papeterie sont disponibles en ligne et à La P’tite Shop.

image