6 décembre 2016
L’Hôtel-Dieu de Sorel en quatre priorités
Par: Sarah-Eve Charland
La présidente-directrice générale du CISSS Montérégie-Est, Louise Potvin. | TC Média -Archives

La présidente-directrice générale du CISSS Montérégie-Est, Louise Potvin. | TC Média -Archives

À l’aube de la nouvelle année, la présidente-directrice générale du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) Montérégie-Est, Louise Potvin, aura du pain sur la planche en 2017. Du temps d’attente à l’urgence et en chirurgie, en passant par des rénovations à l’Hôtel-Dieu de Sorel, elle a établi ses priorités pour la région de Sorel-Tracy dans une entrevue accordée au journal Les 2 Rives.

Moins d’attente pour les évaluations de l’autisme

Le CISSS Montérégie-Est souhaite réduire les délais d’attente pour évaluer les jeunes susceptibles d’avoir un trouble du spectre de l’autisme à trois mois.

« Nous avons déjà travaillé sur cet aspect. C’est encore en cours. Il y avait deux ans d’attente pour l’évaluation. Depuis un an, on a réduit à 10 mois l’attente. […] J’aimerais que le temps d’attente diminue à trois mois », affirme la présidente-directrice générale, Louise Potvin.

Le CISSS a développé des partenariats avec des bureaux privés de psychologues. « On n’a pas embauché. Les psychologues ne sont pas des ressources très abondantes sur le marché. On achète du temps d’évaluation. On va continuer d’intensifier nos achats externes et on espère avoir de meilleures nouvelles dans quelques mois. »

Rénover l’Hôtel-Dieu de Sorel au sommet des priorités

Alors que plusieurs départements de l’Hôtel-Dieu de Sorel sont considérés en mauvais état par le ministère, la direction du CISSS Montérégie-Est a décidé d’investir près de 400 000$ supplémentaires dans son budget 2016-2017 pour rénover ce bâtiment.

Le CISSS a commandé un bilan des travaux d’une firme externe pour déterminer la priorisation des travaux.

« L’hôpital a plusieurs années d’âge. Il est certain que ça prendrait beaucoup plus [que 400 000$], mais c’est un début. L’état de l’immeuble nous préoccupe beaucoup. »

Dans un article publié le 18 octobre 2016 dans le journal Les 2 Rives, on annonçait que près de 27% des locaux inspectés au centre hospitalier de Sorel-Tracy sont considérés en mauvais ou en très mauvais état.

Certaines parties des ailes A, B et F sont considérées en mauvais état. Une autre partie de l’aile A, ainsi que l’aile C, ont été jugées en très mauvais état. C’est ce qu’ont révélé des documents du ministère de la Santé.

Le projet d’inspection des immeubles sera déployé en trois phases. La première phase a débuté en 2015-2016 où 30% des actifs du centre hospitalier de Sorel-Tracy ont été inspectés par le gouvernement.

Plus de ressources en soutien à domicile

Le CISSS Montérégie-Est a reçu 2,8 M$ à investir dans le soutien à domicile. Sorel-Tracy aura sa part du gâteau, assure Louise Potvin.

Un plan de répartition est présentement à l’étude au ministère de la Santé. « Nous aurons des ressources supplémentaires dans tous nos secteurs. Nous connaîtrons bientôt combien de nouvelles ressources nous aurons pour Sorel-Tracy. On parle de réduire le nombre d’usagers qui sont en attente de services de soutien à domicile. »

Diminuer les temps d’attente à l’urgence

Le temps d’attente à l’urgence demeure une priorité pour le CISSS Montérégie-Est qui espère atteindre les cibles du ministère.

« À Sorel-Tracy, on est performant. On travaille sur tous nos territoires, même si la problématique est plus grande à Longueuil et Saint-Hyacinthe. On va quand même continuer à travailler pour s’assurer que les séjours à l’hôpital soient efficaces et de courtes durées », souligne Mme Potvin.

Le CISSS travaillera sur trois indicateurs. Le premier concerne la durée moyenne de séjour sur civière. La cible du ministère est de 12 heures. Pour le moment, la durée moyenne de séjour à Sorel-Tracy se situe à 14,4 heures.

« Plus on va répondre rapidement aux patients sur les étages, ceux qui doivent quitter pour la maison, en s’assurant que les interventions soient bien coordonnées, plus le client va quitter tôt. Ainsi, ceux de l’urgence pourront monter plus tôt. »

Le ministère demande également que 55% des patients à l’urgence doivent être vus par un médecin en moins de deux heures après le triage. À ce jour, on estime que 62,7% des patients à Sorel-Tracy voient un médecin en moins de deux heures.

D’un autre côté, l’Hôtel-Dieu de Sorel atteint déjà la cible du ministère qui exige que 55% des clients ambulatoires doivent quitter l’urgence en moins de quatre heures. En moyenne, 54,9% des patients ambulatoires à Sorel-Tracy quittent l’urgence en moins de quatre heures selon Mme Potvin.

image