24 octobre 2019
Cinquième édition le 26 octobre
L’Halloween fêtée à nouveau sur l’île-aux-Fantômes
Par: Jean-Philippe Morin

Les résidents de l'île-aux-Fantômes « mettent le paquet » chaque année pour impressionner les enfants. Photo Sylvio Bouchard

Des petits (et grands) monstres pourront à nouveau profiter des installations éclatantes des habitants de l’île-aux-Fantômes, à Sainte-Anne-de-Sorel, le 26 octobre, de 17 h à 20 h. La cinquième édition de la fête de l’Halloween y battra alors son plein.

Publicité
Activer le son

Les habitants de l’île et même certains du chemin du Chenal-du-Moine usent encore d’imagination pour décorer leur maison. La fête prend de l’ampleur d’année en année. Si bien qu’environ 3000 personnes ont été accueillies l’an dernier.

La responsable de l’organisation de l’événement, Marie-France Légaré, s’étonne du succès grandissant de la fête. « Ça se parle sur les réseaux sociaux, mais on ne fait pas beaucoup de publicité avec ça. Les gens aiment la motivation des gens de l’île et ceux sur le chemin du Chenal-du-Moine qui s’impliquent toujours avec plaisir dans leurs décorations. Les citoyens sont formidables; sans eux, il n’y aurait pas de fête », souligne-t-elle.

Plusieurs bénévoles sont à pied d’œuvre pour peaufiner les préparatifs. D’autres vont s’impliquer le jour même, comme les jeunes de la Maison des jeunes de Sainte-Anne-de-Sorel, qui vont vendre du café et faire les mascottes.

Les conseillers municipaux et le maire seront aussi tous présents pour aider. D’ailleurs, la Municipalité, comme à chaque année, octroie un montant au comité des loisirs qui l’investit en bonbons fournis à chaque propriétaire de maison.

« Nous avons une trentaine de commanditaires qui nous aident et ça continue de rentrer. Les entreprises sont très généreuses parce qu’elles voient que l’événement est rassembleur et fonctionne bien. Les gens offrent des dons aussi. Ça nous aide à acheter des bonbons pour l’année suivante. Par exemple, l’an dernier, on a amassé 400 $ de dons de citoyens », se réjouit Mme Légaré.

Solution au trafic

Après l’événement de l’an dernier, certaines lacunes ont été corrigées par le comité organisateur en fonction des commentaires reçus. Par exemple, une partie de l’île qui était plus sombre sera éclairée davantage cette année.

La lacune majeure décelée est toutefois le trafic monstre, alors que les citoyens ont dû attendre plus d’une heure pour se rendre à l’île. L’an dernier, les citoyens se stationnaient au Domaine Boréal et des autobus faisaient la navette pour se rendre à l’île. Toutefois, comme le stationnement était éloigné de la rue, le temps d’attente était plus long.

« On a donc décidé de se servir du stationnement de la mairie et de l’ancien Théâtre du Chenal-du-Moine cette année, révèle Marie-France Légaré. Aussi, on a doublé le nombre d’autobus. Il va y avoir un bon roulement. Si bien qu’on va diminuer de beaucoup le temps d’attente. Aussi, on va pouvoir compter sur les cadets policiers sur l’île pour assurer une sécurité, en plus de pompiers et de policiers. On a écouté ce que les citoyens voulaient. »

Le comité des loisirs de Sainte-Anne-de-Sorel recherche d’ailleurs toujours des commanditaires qui veulent s’associer à l’événement. Pour des informations, il faut visiter la page Facebook du comité.

image