11 novembre 2015
Les vétérans craignent que les soldats tombent dans l’oubli
Par: Louise Grégoire-Racicot
Le Jour du Souvenir a été souligné le 8 novembre à Sorel-Tracy. Il a permis aux citoyens de rendre hommage, en présence de vétérans, aux soldats morts au champ d’honneur des diverses conflits d’hier et d’aujourd’hui. | Photot: TC Média - Pascal Cournoyer

Le Jour du Souvenir a été souligné le 8 novembre à Sorel-Tracy. Il a permis aux citoyens de rendre hommage, en présence de vétérans, aux soldats morts au champ d’honneur des diverses conflits d’hier et d’aujourd’hui. | Photot: TC Média - Pascal Cournoyer

Les membres de la Légion canadienne ont été déçus de constater que moins de personnes qu’à l’habitude aient assisté à la cérémonie commémorative du Jour du Souvenir tenue le dimanche 8 novembre.

Une date qu’ils croyaient pourtant plus favorable pour réunir en grand nombre officiels et population et se remémorer les sacrifices consentis par les soldats morts ou blessés au combat dans les guerres d’hier (1915-1918) à aujourd’hui (Irak, Afghanistan) ou dans les missions de paix auxquelles ils ont participé. Absence qui s’est aussi fait sentir cruellement au sein de leurs familles et dont ceux qui en sont revenus vivants portent souvent encore des séquelles importantes.

« La cérémonie s’est bien passée, mais nous craignons que les gens oublient ce que ces soldats ont fait », a commenté le président de la filiale soreloise de la Légion royale canadienne, Denis Duguay.

« Aucun maire ou député n’a assisté à la petite cérémonie protocolaire faite au carré Royal dimanche. Leurs représentants ont bien déposé des couronnes de fleurs, mais aucun n’est venu à notre local après, pour échanger sur le sens qu’ils donnent à cette journée. On ne sait ce qu’ils pensent vraiment, s’ils nous supportent ou pas. Nous avons tenu cette cérémonie le dimanche en pensant que c’est plus facile pour tout le monde de se libérer que la semaine. Et cela nous permettait de profiter de la présence de musiciens et de cadets. Mais à notre grande déception, peu de gens y ont assisté. »

Rappelons que c’est le mercredi 11 novembre que le Canada souligne ce jour où fut signé l’Armistice qui a mis fin à la Première Guerre mondiale, en 1918. Il est même journée fériée pour les employés du gouvernement fédéral.

Mais M. Duguay n’a pas manqué d’applaudir le support apporté par l’équipe des Éperviers de Sorel qui ont mis à l’enchère des chandails de hockey au profit de la légion soreloise et la réception faite en début de joute pour souligner leur apport au maintien de la démocratie dans le monde.

Des bénévoles de la légion terminent aussi la campagne de la vente du coquelicot et le ramassage des dons dans les restaurants Tim Hortons de la région. Les fonds ainsi amassés permettent d’offrir des services aux membres.

image