30 janvier 2017
Les Vaillantes deviendront le Sonic dès l’automne
Par: Jean-Philippe Morin
Carl Turcotte entraîne le Sonic depuis sa création en 2012. | Photo: Jean-Marc Pelletier

Carl Turcotte entraîne le Sonic depuis sa création en 2012. | Photo: Jean-Marc Pelletier

Avec le départ à la retraite des entraîneurs Pierre Lemay et Daniel Tellier dès la fin de la prochaine saison en avril, une page de l’histoire du mini-basket se tournera. C’est Carl Turcotte qui prendra le relais et pour se conformer avec sa ligue de garçons, les Vaillantes deviendront le Sonic.

Le Sonic, qui regroupe déjà trois équipes masculines de mini-basket élite cette année, vise donc d’avoir six équipes (trois de garçons et trois de filles) dès l’automne.

Au terme de la présente saison en avril, le Sonic se dissociera de la Ville de Sorel-Tracy pour devenir une entité civile et complète, à part. De cette façon, l’organisme pourra voler de ses propres ailes et ouvrir ses horizons.

« J’ai plusieurs meetings au cours des prochaines semaines pour finaliser tout ça, explique Carl Turcotte, au bout du fil. Mon but est de devenir directeur technique l’an prochain et de ne pas prendre d’équipe comme entraîneur. C’est d’ailleurs un autre dossier sur ma pile, de trouver des entraîneurs pour toutes les équipes. »

L’aspect des gymnases sera aussi à déterminer. Les trois équipes masculines du Sonic jouent actuellement à l’école Aux Petits Bois.

Le camp de la relève, organisé en août par Pierre Lemay, deviendra aussi la propriété de Carl Turcotte. Il n’a pas encore été déterminé de ce qui adviendra du volet récréatif du Sonic, qui fonctionne bien à l’heure actuelle. « Chose certaine, je veux me concentrer sur le volet compétitif du Sonic avec la venue des Vaillantes. Pour le récréatif, on trouvera une solution dans les prochaines semaines », conclut M. Turcotte.

Une page d’histoire se tourne

En selle depuis plus de 40 ans à Sainte-Victoire-de-Sorel, les Vaillantes disputent, à moins d’un revirement majeur d’ici avril, leur dernière saison.

Pierre Lemay, qui a tenu la formation à bout de bras depuis les tout débuts, prendra sa retraite au terme de la saison. Tout comme son assistant Daniel Tellier, qui a longtemps été en charge des mini-Vaillantes (3e et 4e année du primaire).

Pierre Lemay a commencé sa carrière d’entraîneur au mini-basket en 1973. « Je ne suis même pas tanné en plus », lance-t-il en entrevue.

« J’ai encore le feu sacré comme avant. Mais j’arrête parce que je veux compléter le cycle que j’ai commencé avec les filles que je coach actuellement. Quand je m’engage dans quelque chose, je le finis. Il y a 10 filles de sixième année dans l’équipe, alors c’est la fin de ce cycle. C’est certainement ma dernière année », souligne l’homme de 66 ans.

image