3 août 2015
Les touristes prennent d’assaut les campings de la région
Par: Julie Lambert
Les campeurs sont nombreux pendant la saison estivale sur les différents sites de la région. | TC Média - Archives

Les campeurs sont nombreux pendant la saison estivale sur les différents sites de la région. | TC Média - Archives

Les campeurs sont nombreux à prendre d’assaut les terrains de camping de la région depuis le début de la saison estivale. Si les propriétaires craignaient le pire en mai dernier en raison de la température, la situation a pris une tournure très positive depuis les vacances de la construction.

Les gestionnaires des sites de camping ont eu quelques craintes au début de la saison puisque la pluie et les températures fraîches rebutaient les touristes.

Le directeur du camping Le Québécois de Massueville, Florent Chicoine, a trouvé les mois de mai et juin plus difficiles que l’année dernière. Heureusement, les affaires ont repris du poil de la bête avec l’arrivée de la chaleur dans les dernières semaines.

« Le début de la saison n’a pas été fameux avec le temps qu’il a fait. On se disait : on espère qu’il fera beau pour attirer des visiteurs. Les campeurs ne changent pas leurs plans, mais les visiteurs se fient beaucoup à la météo. Souvent, on leur fait peur et ça dissuade les gens de venir alors que les conditions météo n’étaient pas problématiques », pense-t-il.

Au camping de Sainte-Anne-de-Sorel, l’achalandage est beaucoup plus élevé que l’an dernier, soutient le directeur général de la Maison du Marais, Paul Messier. Selon lui, la situation s’est améliorée en raison des vacances de la construction après un départ plutôt lent.

« La saison a commencé plus tard que prévu. Il a fait très froid, mais le beau temps a ramené les gens. On estime notre hausse d’achalandage entre 10% et 15% cette année. Le camping commence à être plus connu. Des gens qui sont venus l’an dernier amènent de nouvelles personnes cet été », explique-t-il.

La coordonnatrice du camping Domaine des Érables de Saint-Roch-de-Richelieu, Rachel Day-Circé, ne peut pas confirmer qu’il y a eu une augmentation de voyageurs comparativement à l’an dernier. Néanmoins, la popularité du terrain est grandissante grâce aux nombreuses activités mises en place cet été pour attirer les campeurs, soutient-elle.

« On a refusé beaucoup de campeurs parce que la majorité des terrains sont loués. Cela a bien été pendant les semaines de la construction. Notre coin des voyageurs est pas mal plein. On pense continuer sur ce succès surtout depuis que nous avons reçu notre 5e étoile », pense Mme Day-Circé.

Un des propriétaires du camping et de la Marina Bellerive, Joël Ménard, a aussi constaté une hausse de clients au cours de cette période.

La hausse est surtout visible sur le nombre de voyageurs puisque les campeurs saisonniers demeurent stables depuis plusieurs années, explique M. Ménard.

« Les mois de mai et juin n’ont pas été bons, mais on a eu plus de voyageurs grâce à la température des derniers jours. On peut penser aussi que cette hausse est attribuable à la baisse du dollar canadien qui a fait en sorte que les campeurs québécois sont restés ici. On devrait aussi voir plus d’Américains pour la même raison en août », espère-t-il.

Du côté du camping Rimbo à Sainte-Victoire-de-Sorel, la gestionnaire Mariette Arpin croit que le nombre de campeurs est semblable aux années antérieures. La différence est toutefois difficilement quantifiable, souligne-t-elle, en raison de la grosseur de ses installations.

« Nous n’avons pas un gros camping. On a souvent les mêmes personnes qui reviennent les fins de semaine parce qu’elles trouvent le site tranquille et beau avec les arbres. Je pense que ce sera une bonne année. »

image