18 décembre 2015
Les syndicats s’entendent avec le gouvernement
Par: Sarah-Eve Charland
L’automne chaud durant lequel les syndicats ont manifesté à plusieurs reprises a pris fin. | TC Média - Sarah-Eve Charland

L’automne chaud durant lequel les syndicats ont manifesté à plusieurs reprises a pris fin. | TC Média - Sarah-Eve Charland

Les syndicats de la fonction publique, faisant partie du front commun, et le gouvernement ont finalement conclu l’entente finale concernant le renouvellement de la convention collective.

La CSN, le Syndicat des enseignants de Cégep, la Fédération des syndicats de l’enseignement, les Syndicats du personnel professionnel et du personnel de soutien ont conclu des ententes sur les clauses normatives et pécuniaires.

Alors que les ententes sur les clauses normatives ont été conclues en début de semaine dernière, l’entente sur le salaire et les régimes de retraite a été signée le jeudi 17 décembre en fin de journée.

Des syndicats satisfaits

Au moment de mettre sous presse, les représentants syndicaux de la région ne connaissaient pas encore les détails de l’entente concernant les clauses pécuniaires. L’entente sera présentée aux membres, pour la plupart des syndicats, au début du mois de janvier.

Les représentants se sont prononcés brièvement concernant les clauses normatives.

La présidente du Syndicat du personnel de soutien à la Commission scolaire de Sorel-Tracy, France Nadeau, est satisfaite de l’entente.

« Avec les demandes patronales déposées en décembre 2014, nous pouvons dire que nous avons réussi à conserver nos conditions de travail en allant chercher quelques améliorations », mentionne-t-elle.

« Notre but visait à améliorer les conditions de travail et les conditions d’enseignement. Il y a des belles choses dans cette entente-là », affirme la présidente du Syndicat de l’enseignement du Bas-Richelieu, Lisette Trépanier.

Du côté des enseignants de Cégep, plusieurs gains sont à souligner, croit le président du syndicat, Serge Péloquin. Ils ont acquis plus de ressources pour les étudiants ayant un handicap. Il y a également eu une entente concernant le temps supplémentaire et la précarité des enseignants en formation continue.

Et la FIQ…

La Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec (FIQ), qui regroupe les infirmières, ne fait pas partie du front commun. Le syndicat avait conclu une entente concernant les clauses normatives.

« Ça semble intéressant de prime abord. L’entente sera présentée lorsque celle concernant les clauses pécuniaires sera aussi conclue aux membres pour un référendum », affirme la présidente, Cécile Page.

image