4 septembre 2018
Les Survenants se font montrer la sortie en quart de finale
Par: Jean-Philippe Morin

Dave Raymond-Thériault est un des joueurs qui pourraient graduer avec les Marlins de Sorel-Tracy dès l'an prochain si les Survenants ne sont pas de retour. (Photo : Antony Deguise)

Les Survenants de Sorel-Tracy (17-7) ont connu une bonne saison régulière, mais ont rapidement été éliminés des séries éliminatoires de la Ligue de baseball junior BB Rive-Sud Métro par les Rays de Varennes (9-15) en quart de finale.

Après avoir facilement remporté le premier match 9-0 à Sorel-Tracy, les hommes d’Alexandre Simard se sont inclinés dans les trois suivants par des marques de 5-4, 7-6 (prolongation) et 4-3.

Les matchs ont été serrés et auraient pu aller d’un côté comme de l’autre, souligne l’entraîneur. Mais l’absence de joueurs importants, non seulement en séries mais aussi en saison régulière, a joué dans la balance, croit-il.

« Plusieurs joueurs comme Dave Raymond-Thériault et Éric Millette ont fait l’effort de venir au terrain et donner tout ce qu’ils ont, mais on a rarement compté sur un alignement complet. Il manquait des morceaux importants et ça devient dur de camoufler leur absence sur une longue période. Varennes avait un alignement complet et a bien joué dans la série », remarque Alexandre Simard.

Cette situation n’a pas été facile non seulement cette année, mais aussi lors de la saison précédente, alors que les Survenants s’étaient inclinés en demi-finale. À l’étranger, c’était pire, avance l’entraîneur-chef.

« Malgré des tournois gagnés, des finales en séries et des bonnes fiches en saison, ça devenait frustrant. Des joueurs qui n’étaient pas habitués de jouer à certaines positions devaient le faire. C’est dur de jeter le blâme sur des gars qui venaient soir après soir, mais quand il en manque et souvent des joueurs d’impact, c’est plus difficile d’être compétitif. À force de jouer avec le feu, on s’est brûlés », souligne-t-il.

Les entraîneurs tirent leur révérence

Après huit saisons à diriger les Survenants, Alexandre Simard et Alexandre Picard ne seront pas de retour à la barre de l’équipe l’an prochain. Jeffrey Raymond-Thériault, qui a été joueur puis entraîneur adjoint pendant six ans, tire également sa révérence.

« Nous sommes trois anciens joueurs des Survenants qui avaient une vision différente quand on jouait. Quand j’ai commencé à coacher il y a huit ans, les joueurs avaient une vision semblable à celle du coaching staff et venaient à presque tous les matchs. Au niveau junior, il faut gérer de jeunes adultes avec plusieurs priorités autres que le baseball et on comprend ça, mais on sentait que le message passait moins bien vers la fin », amène M. Simard.

Malgré tout, le jeune entraîneur de 28 ans peut dire mission accomplie. En huit saisons, les Survenants ont remporté deux championnats (2015 et 2016), atteint trois finales et gagné quatre tournois.

« C’est un bilan très positif. Je souhaite bonne chance au prochain entraîneur. C’est dommage que personne ne gradue du midget l’an prochain. Je souhaite que les Survenants restent en vie, mais si ce n’est pas le cas, certains gars pourront graduer avec les Marlins dans le senior plus tôt », conclut-il.

image