17 mars 2020
Les redevances du parc éolien seront reportées
Par: Sébastien Lacroix
En se servant des liquidités dégagées en 2018, les prochains chèques qui seront remis aux municipalités seront plus élevés.
Photothèque | Les 2 Rives ©

En se servant des liquidités dégagées en 2018, les prochains chèques qui seront remis aux municipalités seront plus élevés. Photothèque | Les 2 Rives ©

Les montants totalisant 1,8 million $ versés par le Parc éolien Pierre-De Saurel pour les redevances de 2018 serviront d’abord à faire les paiements de 2019 pour éviter d’avoir à payer des intérêts. C’est ce qu’a fait savoir le préfet Gilles Salvas, questionné sur le sujet par Fernand Gignac le 11 mars, à la séance publique de la MRC de Pierre-De Saurel.

Publicité
Activer le son

Le citoyen pressait ainsi le conseil de donner des réponses à la suite de cette année qui s’était traduite par un déficit comptable.

On attend de voir les états financiers de 2019 qui doivent être présentés en mars pour savoir combien d’argent seront remis aux municipalités. Étant donné que les paiements auront déjà été faits, le montant qui sera remis au cours des prochains mois sera plus élevé. La décision aura simplement comme effet de reporter le paiement des redevances de 2018, a-t-on insisté.

Le bilan financier de l’année 2019 est très attendu. D’autant plus que des records de production d’énergie ont été enregistrés au cours de la dernière année avec un total de 61 494 MWh production, soit une hausse substantielle de 7 % par rapport à la production de 2018 qui avait été freinée par un mois de décembre très peu venteux.

Le début de l’année 2020 a aussi été très bon. Il y a quelques jours, le Parc éolien Pierre-De Saurel annonçait que la production du mois de février a largement dépassé les attentes, avec un total de 7194 MWh, alors que les prévisions étaient de 5300 MWh.

Un tunnel sous la route 132

Les maires ont tranché en faveur de l’option du tunnel pour traverser de façon sécuritaire la route 132 à la hauteur de l’ancienne voie ferrée désaffectée. Un projet qui sera déposé au ministère des Affaires municipales et de l’Habitation (MAMH). Ce qui permettra le prolongement de la piste cyclable vers le tronçon aménagé cet été entre Saint-Robert et Yamaska.

C’est la décision qui a été prise à la suite de l’analyse comparative réalisée par Génipur pour comparer les deux scénarios qui étaient sur la table, à savoir un tunnel ou une passerelle. Le tunnel s’est avéré la meilleure option avec un coût net d’un peu plus de 1,8 million $.

Le tout sera financé à 80 % par le Fonds d’aide au rayonnement des régions (FARR). Pour la balance du montant, qui représente environ 360 000 $, la MRC poursuivra ses recherches pour tenter de diminuer son apport financier au projet. Puisque la réalisation est prévue dans un horizon approximatif de deux ans, une décision sera prise lors de l’octroi du contrat par les élus qui seront en place à ce moment-là.

Rappelons qu’en plus du tunnel à construire, trois ponceaux seront à réparer aux frais du gouvernement pour compléter le prolongement de la piste cyclable jusqu’à Yamaska. La MRC prévoit conclure une entente avec la ministère des Transports (MTQ) afin de devancer leur réparation ou leur reconstruction.

Une fois le tunnel et les ponceaux complétés, la piste cyclable La Sauvagine se verra ajouter un tronçon de 6,1 kilomètres, pour un total de 17,8 kilomètres entre Sorel-Tracy et Yamaska. Ce qui permettra une randonnée familiale d’environ 35,6 kilomètres aller-retour.

Environ 42 400 usagers (piétons et cyclistes) ont été dénombrés à l’aide d’un écocompteur au cours des mois de juillet, août et septembre 2019.

image