9 janvier 2018
Fermeture de quatre magasins
Les Promenades de Sorel travaillent sur un plan de redressement
Par: Julie Lambert

Une des quatre magasins qui fermera ses portes d'ici la fin de janvier aux Promenades de Sorel.

Après l’annonce de la fermeture de quatre magasins d’ici la fin janvier, les gestionnaires des Promenades de Sorel planchent sur un plan de redressement. Trois solutions seront analysées en 2018 afin de remettre à flot le centre commercial.

Le président et copropriétaire de Cogir, Mathieu Duguay, croit que la superficie du bâtiment ainsi que les difficultés éprouvées par les mails fermés sont les raisons de ce déclin.

« La situation est partout pareille, ce n’est pas spécifique à Sorel-Tracy. Il y a toutefois beaucoup trop de pieds carrés pour la grosseur du marché ici. C’est presque historique. La fermeture du Sears n’a rien fait pour encourager les commerces à rester ou à investir. Il y a par contre des magasins qui s’en tirent bien », assure Mathieu Duguay.

Voir moins grand

La situation n’est toutefois pas à prendre à la légère, pense-t-il. Son équipe travaille déjà depuis quelques mois sur différentes options afin de redresser le centre commercial.

« Le statu quo n’est pas une option. Il faudra se repositionner à long terme. Les mails fermés sont voués à être transformés. Il n’y a jamais eu de plan officiel par le passé. Nous nous sommes donné l’année 2018 pour trouver ce que seront les Promenades de Sorel 2.0. On va étudier différents scénarios », explique le président de Cogir.

La direction pense notamment à diminuer la superficie commerciale. Les commerces pourraient aussi offrir des accès directs par l’extérieur. Les deux autres options envisagées sont de créer des partenariats avec la Ville de Sorel-Tracy pour accueillir des services municipaux et l’utilisation des 500 000 pieds carrés de terrain à l’extérieur pour créer un projet résidentiel.

« Il faut regarder le développement dans son ensemble. Le site est bien localisé, il y a du développement résidentiel autour. Sorel-Tracy connaît une croissance même si elle est faible. On continue de plus nos discussions pour attirer des bannières ou les convaincre d’agrandir comme Walmart », explique M. Duguay.

À lire aussi:

image