14 novembre 2018
Les projets et réalisations des conseillers sorelois
Par: Stéphane Martin

Les conseillers de Sorel-Tracy se sont prononcés sur leurs réalisations, mais aussi les projets à venir pour la Municipalité. (Photo : Pascal Cournoyer)

Les élections municipales du 5 novembre 2017 en ont donné pour tous les goûts à Sorel-Tracy. Des conseillers ont été élus sans opposition, d’autres ont été reconduits dans leurs fonctions et de nouveaux visages ont fait leur apparition autour de la table du conseil. Un an après leur élection, le journal Les 2 Rives s’est entretenu avec chacun d’eux afin de revenir sur cette dernière année et connaître leur vision sur les trois prochaines années de leur mandat. Seul le conseiller du district #6, Benoit Guévremont, n’a pas répondu à notre demande d’entrevue avant l’heure de tombée.

Olivier Picard, district #1 Bourgchemin

Cette première année en fut une d’apprentissage pour Olivier Picard qui, à l’instar de ses collègues Sylvie Labelle et Martin Lajeunesse, en était à sa première expérience en politique municipale. « J’ai soumis plusieurs idées de projets avec mes collègues conseillers, soit pour mon quartier ou pour la ville et nous travaillerons sur plusieurs d’entre eux dans les prochaines années. La charge de conseiller municipal est très stimulante, intéressante. On a vraiment un impact sur les décisions qui se prennent dans la ville et les idées qu’on peut apporter. »

Au cours des trois prochaines années, divers projets retiennent l’attention de M. Picard dont, l’implantation d’un terrain synthétique. « Nous devons obtenir une subvention pour le réaliser. C’est un projet majeur pour les jeunes et les sportifs et cela permettra à Sorel-Tracy d’avoir un terrain de première qualité que l’on pourra utiliser d’avril à novembre. »

Il a également à cœur l’agrandissement du parc industriel Joseph-Simard et le projet de Zone industrialo-portuaire. « Je dois m’assurer que la qualité de vie des citoyens autour du parc industriel ne sera pas affectée et que le projet sera bien accepté par la population. C’est un travail de longue haleine mené de front par notre commissaire industriel, Jacques Thivierge. »

Sylvie Labelle, district #2 Richelieu

Forte de son expérience de commissaire et de vice-présidente à la Commission scolaire de Sorel-Tracy, Sylvie Labelle dit avoir appris énormément de cette première année en politique municipale. « Il y a une belle dynamique, c’est un beau défi et j’aime la relation avec les citoyens. Dans cette première année, je suis contente d’assister à la réalisation de tous les projets visant à redonner le fleuve et la Richelieu à la population. Nous sommes entourés d’eau, c’est notre richesse. Il faut y croire et croire au tourisme également. »

Elle a dans sa mire la continuité de l’amélioration des espaces verts. « Chaque parc a sa vocation, il faut veiller à ne pas dédoubler les services. Il faut bonifier, rendre accessible et bien entretenir ces installations. C’est la famille au sens large qui en bénéficie. Un parc, c’est rassembleur, c’est un lieu de rencontre », commente Mme Labelle.

Martin Lajeunesse, district #3 Saint-Laurent

Martin Lajeunesse a la piqure de la politique depuis des années et il se retrouve autour de la table du conseil comme un poisson dans l’eau. « J’ai toujours été proche du monde et j’aime aider la population. J’avais fait la promesse de donner annuellement 500$ à deux organismes de mon quartier. Pour cette première année, j’ai donné la Maison des jeunes de Tracy et au centre récréatif Au fil des ans. Les organismes font rayonner les personnes et les causes auxquelles ils se dédient. Je vais toujours m’impliquer financièrement et donner de mon temps pour leur venir en aide. »

Le prochain budget à adopter lui apporte une certaine fierté. « Celui de l’an passé était celui de l’ancienne administration et le prochain c’est le nôtre, il aura notre couleur. Nous avons travaillé fort, nous sommes capables de nous rallier et je peux dire que je découvre autour de moi de bonnes personnes. Je suis heureux de constater l’amélioration de l’offre sportive, de belles annonces sont à faire prochainement à ce sujet. »

Jocelyn Mondou, district #4 Vieux-Sorel

L’année 2018 a été la continuité des quatre dernières pour Jocelyn Mondou qui a été réélu sans opposition lors des dernières élections municipales. « Il est très important pour moi de continuer à être à l’écoute des citoyennes et des citoyens de mon district et de les représenter à la table du conseil. Je suis une personne qui aime travailler en équipe et qui aime partager mes idées. Pour notre mandat 2017-2021, nous formons une bonne équipe, avec une excellente chimie. »

Plusieurs projets retiennent l’attention de M. Mondou à court et moyen terme. « Je suis très optimiste pour les trois prochaines années de mon mandat concernant le développement et l’avancement de notre ville. Il y a le réaménagement de l’intersection Fiset et Augusta, un projet de 500 000$. Il y aura un nouveau stationnement, un parc public, des espaces de verdure avec plantation d’arbres. Ce réaménagement est une nécessité avec le passage de plus de 29 000 véhicules pour la période du 28 juin au 18 juillet dernier, dont 6889 camions lourds. Je veux également continuer à travailler avec le comité formé le 28 juin 2018 pour régler le problème de la poussière au centre-ville. Le projet du Centre des arts contemporains au quai Richelieu, une fois terminé, amènera certainement plus d’achalandage au centre-ville », de croire Jocelyn Mondou.

Alain Maher, district #5 Du Faubourg

Le rallongement des pistes cyclables et la sécurité routière sont deux dossiers qu’Alain Maher est fier d’avoir vu se réaliser. « L’implantation des zones de 40 km/h viendra sécuriser nos citoyens. Tout le monde a embarqué dans le projet et c’est important. Pour le triennal, je suis heureux de constater que les efforts sont investis afin de régler la problématique d’eau jaune que l’on connaît dans certains secteurs, dont dans mon quartier. Il faudra refaire de la tuyauterie à des places et du gainage à d’autres places. L’important dans tout ça, c’est que les citoyens affectés puissent tourner la page et ne revivent plus cette problématique », de conclure M. Maher.

Patrick Péloquin, district #7 Des Patriotes

Réélu sans opposition, Patrick Péloquin est heureux d’avoir pu compléter le réaménagement du Parc des Trembles. « Ça a nécessité des investissements importants, mais nous avons transformé un parc abandonné en un lieu agréable pour se promener et se reposer. »

Le professeur d’histoire mise sur la protection du patrimoine dans son plan triennal. « Le comité créé est un outil essentiel dans l’appareil municipal. C’est fini les histoires de démolition de bâtiments patrimoniaux. On ne reverra plus à Sorel-Tracy ce qui est survenu avec l’ancien bureau de poste. C’est fini de voir des lieux historiques abandonnés pendant des années jusqu’à ce que l’on soit obligé de les démolir », promet M. Péloquin.

Dominique Ouellet, district #8 Pierre-De Saurel

La sécurité routière et l’environnement sont deux priorités pour Dominique Ouellet. « L’instauration des zones de 40 km/h était une nécessité. Après avoir reçu plusieurs plaintes, nous avons fait une étude et réalisé un sondage. La sécurité des gens n’a pas de prix. »

La réfection de la sortie du Rang Nord sur le boulevard Fiset est pour elle une priorité. « Le chemin est parallèle et c’est une gymnastique pour les camionneurs d’entrer ou de sortir sans couper de voie. En rendant la sortie perpendiculaire, le secteur deviendra plus sécuritaire. Aussi, plusieurs secteurs sont en développement dans mon district et je m’engage à toujours réfléchir à ce que le tout se fasse dans le respect de l’environnement. Il faut par exemple garder une couverture forestière », prévient Mme Ouellet.

image