4 octobre 2016
Les portes s’ouvrent pour la musicienne Valérie Pichon
Par: Julie Lambert
Le duo Les Belles Rebelles, formé de la violoniste Valérie Pichon et de la chanteuse Carolyne Jomphe. | Photo: Gracieuseté - Eric Fredette

Le duo Les Belles Rebelles, formé de la violoniste Valérie Pichon et de la chanteuse Carolyne Jomphe. | Photo: Gracieuseté - Eric Fredette

Les vœux de la musicienne de Sorel-Tracy, Valérie Pichon, se réalisent. Son nouveau groupe entièrement féminin, Les Belles Rebelles, vient de signer un contrat avec une maison de production québécoise qui l’amènera non seulement aux États-Unis, mais aussi un peu partout dans le monde en 2017.

Connue dans la région pour avoir composé la moitié du duo De Dame et d’homme avec le musicien Stéphane Tellier, la violoniste ne pouvait espérer mieux depuis un an.

Alors que certains de ses projets étaient au point mort en janvier dernier, le hasard a mis sur sa route l’artiste acadienne Carolyne Jomphe.

« On se connaissait depuis 15 ans, mais nous n’avions pas travaillé ensemble même si on évoluait souvent dans le même milieu. Elle m’a proposé de travailler sur un projet entièrement féminin et j’ai embarqué parce que c’est un rêve que j’avais toujours caressé. Je n’avais pas encore eu un projet juste à moi. »

Entre rires et musique

Les deux artistes ont monté un spectacle intitulé Histoire de femmes! qui mélange l’humour et la musique, décrit Mme Pichon. Dans celui-ci, les textes abordent leurs expériences personnelles comme les rencontres amoureuses avec une touche humoristique, mais aussi des airs entraînants ou touchants de style country pop et acadiens.

« C’est un show où on se fout un peu de la gueule des gens, autant des hommes que des femmes. On y parle de tous les aspects des relations. Ça fait plus de 20 ans que je fais ce métier; on raconte donc plein d’histoires, une version mature et affirmée. Je suis contente, j’ai trouvé mon âme sœur. On a tellement du fun et on rigole vraiment », mentionne-t-elle.

Une tournée de spectacles est déjà débutée depuis quelques mois. Le duo a présenté des spectacles en France et en Suisse. Elles y sont accompagnées d’un accordéoniste, Luc Thomassin.

Un appui inestimable

Adjointe aux opérations et gérante déléguée pour l’entreprise PPS Management CANADA, qui s’occupe de la carrière d’humoristes comme P-A Méthot ou d’artistes comme Hugo Girard, Mme Pichon a eu une proposition qu’elle ne pouvait pas refuser et qui tombait à point il y a un mois.

Connaissant depuis sept ans son gérant Steeve Godbout, ce dernier a décidé de signer un contrat avec Les Belles Rebelles pour la suite de leur carrière.

« Il n’a jamais signé avec un groupe de musique, mais il me faisait confiance. Je dois être une bonne vendeuse, car il ne m’a pas entendue une seule fois en spectacle, rigole l’artiste. Il a beaucoup de contacts et une tournée est déjà prévue aux États-Unis en janvier. »

Le duo entrera aussi en studio en novembre prochain pour l’enregistrement d’un premier album qui comptera des chansons écrites par Lynda Lemay et Zachary Richard. L’opus devrait être prêt au printemps prochain ou même avant, se réjouit Mme Pichon.

« Tout s’est fait dans le bon temps et au bon moment. On veut se concentrer sur l’album au cours des prochains mois pour qu’il soit impeccable. Tout est vraiment parfait », termine-t-elle.

image