26 mai 2015
Les pompiers se dotent de masques à oxygène pour les animaux
Par: Julie Lambert
Les pompiers du Service sécurité incendie de la Ville de Sorel-Tracy pourront désormais utiliser des masques à oxygène pour sauver les animaux incommodés par la fumée lors d’un incendie. Sur la photo, la vétérinaire Marie- Claude-Lavallée et son chien Phoebe. | Photo: TC Média - Julie Lambert

Les pompiers du Service sécurité incendie de la Ville de Sorel-Tracy pourront désormais utiliser des masques à oxygène pour sauver les animaux incommodés par la fumée lors d’un incendie. Sur la photo, la vétérinaire Marie- Claude-Lavallée et son chien Phoebe. | Photo: TC Média - Julie Lambert

Le Service de sécurité incendie de la Ville de Sorel-Tracy pourra désormais venir en aide aux animaux incommodés par la fumée grâce à des masques à oxygène.

Les deux masques Réanim02 de grandeurs différentes ont été offerts par l’Hôpital vétérinaire du Bas-Richelieu. Il y a plusieurs années que la vétérinaire Marie-Claude Lavallée et son collègue Derek Tardif travaillent sur ce projet.

« Je suis très heureuse. Ils vont aider les pompiers dans leur travail. Lorsqu’ils trouveront des animaux inanimés, ils pourront leur donner de l’oxygène avant de les transférer dans les services appropriés. Ils auront également notre collaboration comme premiers répondants pour répondre aux questions sur l’état de santé d’un animal », souligne-t-elle.

Le directeur du service, Carl Woods, souligne que sur une dizaine d’incendies, les sapeurs retrouvent en moyenne sept animaux de compagnie.

« La majorité ne sont pas en détresse, mais parfois, on en trouve mal en point. Cela permettra aux animaux de continuer à mener une belle vie auprès de leurs familles. »

Selon lui, ce nouveau matériel permettra aux pompiers d’agrandir leurs compétences. Une formation sera offerte à toute l’équipe avec la collaboration de Dre Lavallée.

Ce programme est né en 2006 et existe dans 109 casernes couvrant 107 municipalités de la province. Pour le maire de Sorel-Tracy, Serge Péloquin, il était temps d’avoir ce matériel entre les mains au Service de sécurité incendie.

Il souligne que les gens attachent de plus en plus d’importance à leurs animaux. M. Péloquin croit qu’il était donc primordial de trouver une façon sécuritaire d’intervenir dans ce genre de cas.

Des vignettes autocollantes, à coller sur une fenêtre ou une porte, seront vendues au coût de cinq dollars par le Centre animalier Pierre-de-Saurel, situé au 1681 route Marie-Victorin, local 109.

Ainsi, les pompiers seront prévenus de la présence d’un animal avant une intervention.

« Cela traduit notre volonté ferme de protéger les animaux. Lorsqu’on a tout perdu dans un feu, on est souvent heureux de retrouver notre animal. Les autocollants serviront à avertir les pompiers et l’argent amassé permettra de financer les activités du centre », explique le directrice générale, Karine Marcotte.

image