7 janvier 2020
Incendies, accidents de la route et bris de gicleurs
Les pompiers occupés pendant la période des Fêtes
Par: Katy Desrosiers

Un véhicule a percuté une résidence sur la route Marie-Victorin le 24 décembre en soirée. Photo Alexandre Boucher

L’incendie a causé plusieurs dommages à cette résidence de la rue Léo. Photo Pascal Cournoyer | Les 2 Rives ©

Lors de l’arrivée des pompiers, des flammes s’échappaient du toit de la résidence de la rue Léo. Photo Pascal Cournoyer | Les 2 Rives ©

Quelques accidents de la route et incendies ont tenu les pompiers de Sorel-Tracy en alerte pendant la période des Fêtes. Heureusement, aucun blessé majeur n’a été recensé lors de ces événements. Aussi, trois bris de gicleurs ont causé des dégâts dans des résidences pour aînés et un CHSLD.

Publicité
Activer le son

Entre autres, un accident de la route s’est produit le mardi 24 décembre vers 22 h 30 au 4080, route Marie-Victorin à la hauteur de Saint-Robert.

Selon les informations reçues par le chef d’intervention du Service de protection et d’intervention d’urgence de la Ville de Sorel-Tracy, Roger Lamanque, un véhicule aurait fait une sortie de route pour aller percuter une résidence. Personne n’a été blessé gravement.

Les premiers répondants, en l’occurence des pompiers, se sont déplacés sur les lieux, mais la désincarcération n’a pas été nécessaire.

Selon un témoin, le véhicule aurait percuté une structure de pierre avant de faire un tonneau et de percuter un véhicule stationné dans l’entrée.

Incendies sans blessés

Le lundi 23 décembre, un incendie s’est déclaré dans une résidence de la rue Léo à Sorel-Tracy. Selon M. Lamanque, lorsque les pompiers sont arrivés sur les lieux, des flammes s’échappaient par le toit.

Une vingtaine de pompiers ont été nécessaires pour intervenir à l’endroit de l’incendie et aussi pour assurer la couverture de la caserne, si un autre incendie s’était déclaré en même temps.

La propriétaire de la maison n’a pas été blessée. Comme elle possédait une maison mobile qui se trouvait à côté de chez elle, elle a pu y aménager de façon temporaire.

Beaucoup de dommages ont été faits à la résidence, bien qu’elle ne soit pas une perte totale.

Aussi, le samedi 21 décembre, un immeuble à logements a été la proie des flammes sur la rue du Prince. Selon M. Lamanque, l’incendie est d’origine électrique et beaucoup de dommages ont été causés à la cuisine d’un des logements.

Les locataires n’ont finalement pas eu besoin de la Croix-Rouge.

Trois bris de gicleurs

Des bris de gicleurs sont survenus aux résidences Le Marquis de Tracy et Les Jardins de Ramezay, ainsi qu’au CHSLD Élisabeth-Lafrance pendant la période des fêtes, causant des dégâts d’eau. La résidence Le Marquis de Tracy a été la plus touchée, alors qu’une cinquantaine de locataires ont dû être évacués.

La directrice générale du Marquis, Nathalie Fillion, explique qu’un gicleur a cédé vers 4 h 30 le samedi 21 décembre, ce qui a nécessité l’évacuation d’une dizaine de logements se trouvant au premier et second étage du bâtiment.

« On a eu une aide incalculable des services publics, autant le CLSC que le CISSS, l’hôpital, les pompiers et aussi les familles. On a hébergé quelques personnes à l’Hôtel de la Rive et l’hôpital nous a libéré des lits. En 48 heures, on a eu le OK des autorités pour réintégrer les logements », souligne-t-elle.

Un appartement a été plus durement touché et la personne l’habitant est présentement dans sa famille. Les travaux dans ce logement se font en priorité.

Pour les autres locataires, quelques-uns ont pu être relocalisés dans des appartements vacants de la résidence. Pour les autres, ils peuvent habiter leur propre logement pendant les travaux.

« Pour la plupart, ce sera seulement d’arracher les planchers et de les refaire, mais certains appartements sont plus endommagés. […] Les travaux sont déjà commencés », ajoute-t-elle.

À la résidence Les Jardins de Ramezay et au CHSLD Élisabeth-Lafrance, il n’a pas eu d’évacuation.

Le chef d’intervention du Service de protection et d’intervention d’urgence de Sorel-Tracy, Roger Lamanque, confirme qu’à la résidence Les Jardins de Ramezay, le bris du gicleur s’est produit dans une aile récemment construite, mais que personne n’habitait encore cette section. Il croit cependant que des travaux majeurs devront être faits pour rétablir la situation. Une chambre aurait eu de l’eau au rez-de-chaussée et le locataire aurait été relocalisé.

Le conseiller aux relations médias et ministérielles pour le CISSS de la Montérégie-Est, Hugo Bourgoin, explique que le bris de gicleur au centre Élisabeth-Lafrance s’est produit dans la cuisine et que le service n’a pas été suspendu. Des travaux de nettoyage ont été faits et le gicleur affecté a été remplacé.

Lors de cette opération, les pompiers ont mis la main à la pâte pour apporter les plateaux-repas sur les étages puisque les ascenseurs étaient hors fonction.

image