5 janvier 2016
Les patinoires enfin ouvertes
Par: Sarah-Eve Charland
La majorité des patinoires extérieures ont été ouvertes en début de semaine. | TC Média - Archives

La majorité des patinoires extérieures ont été ouvertes en début de semaine. | TC Média - Archives

Les températures froides des derniers jours ont permis aux municipalités d’ouvrir leurs patinoires extérieures cette semaine au grand plaisir des amateurs de sports d’hiver.

Depuis le 1er janvier, les températures ont descendu sous le seuil de congélation pour la région de Sorel-Tracy, selon les statistiques recueillies par Environnement Canada. Elles ont même atteint – 28 degrés Celsius ce matin. Cela fut suffisant pour arroser les patinoires de la région.

Les employés de Sorel-Tracy travaillent depuis trois jours à temps plein pour arroser les patinoires. Parmi les 13 patinoires situées à Sorel-Tracy, quatre ont été ouvertes hier, soit celles au carré Royal, au parc Bibeau, au parc des Trembles et à l’école Laplume. D’ici jeudi, toutes les patinoires devraient fonctionnelles.

« On n’est pas si en retard que ça contrairement à la croyance populaire. L’année dernière, on avait ouvert les patinoires aux alentours du 3 ou 4 janvier », affirme le coordonnateur aux loisirs, Maxime H. Benoit.

La patinoire du centre Richard-Gosselin à Saint-Ours est aussi ouverte depuis aujourd’hui. Quant aux patinoires de Saint-Robert et de Saint-Roch-de-Richelieu, elles sont fonctionnelles depuis le 4 janvier. Celle à Massueville est en fonction depuis plusieurs jours selon le responsable aux loisirs, Manuel Carpentier.

La patinoire située au chalet Jean-Morin près de l’intersection du chemin des Patriotes et de la montée Sainte-Victoire-de-Sorel devrait ouvrir demain. La patinoire revampée au parc Pierre-Arpin aussi située à Sainte-Victoire-de-Sorel pourra aussi accueillir ses premiers patineurs dès demain.

« La municipalité a investi près de 40 000$ pour remettre à niveau les bandes et le grillage. On avait une patinoire avec des coins carrés, maintenant elle a des coins ronds », explique le technicien en loisirs, Luc Dionne.

image