13 octobre 2015
Les municipalités rurales ornées d’épouvantails novateurs
Par: Julie Lambert
La maquette Les sept gardiens donnera une toute nouvelle allure aux épouvantails constituants le géorallye La Virée champêtre.

La maquette Les sept gardiens donnera une toute nouvelle allure aux épouvantails constituants le géorallye La Virée champêtre.

La MRC Pierre-De Saurel a fait connaître les gagnants de son concours national de design rural Les sept épouvantails qui permettra de bonifier le géorallye « La Virée champêtre » dès l’été prochain. Sous le thème Les sept gardiens, les structures végétales et métalliques de cet attrait touristique donneront une nouvelle personnalité aux municipalités de la région.

Publicité
Activer le son

Lancé en août dernier, le concours national de design rural Les sept épouvantails visait à bonifier l’expérience de ce géorallye régional. Au terme du concours, une équipe gagnante a été sélectionnée par les membres du jury.

L’équipe devait proposer un projet permettant de ponctuer le paysage des municipalités de Massueville, Saint-Aimé, Saint-David, Saint-Gérard-Majella, Saint-Robert, Yamaska et Sainte-Victoire-de-Sorel, d’épouvantails géants personnalisés en fonction des caractéristiques de chacun des milieux.

Le projet retenu est celui de l’équipe formée de la designer industrielle et d’événements Émilie Gagnon, du designer urbain et d’événements Pierre Moro-Lin, de l’architecte paysagiste Charlotte Gaudette et de l’étudiante en architecture de paysage Karine Verrette. Les gagnants ont remporté un prix de 1000$ en plus de voir leurs créations être réalisées dès le printemps 2016.

Leur projet intitulé Les sept gardiens a séduit le jury grâce à son caractère innovant mariant les matières végétales et le métal. Les participants souhaitaient créer un renforcement des éléments conçus par l’homme et ceux de la nature.

Chacune des municipalités sera ainsi représentée par une couleur et une structure végétale de diverses espèces de saules de la région. Cette compétition s’inspire de la route des épouvantails mise sur pied par des habitants de Massueville et Saint-Aimé. Ils avaient fabriqué des épouvantails pour des expositions locales.

Il y a longtemps que la MRC souhaitait donner un second souffle à cet attrait touristique qui dépendait entièrement des bénévoles des municipalités rurales, souligne la coordonnatrice à la politique culturelle de l’organisme, Caroline Cloutier.

Le budget de réalisation de ce projet s’élève à 37 000$. Les fonds proviennent du ministère de la Culture, de l’Office du tourisme de Sorel-Tracy, de la MRC de Pierre-De Saurel et des municipalités qui accueilleront les épouvantails.

image