17 août 2021
Traverse Sorel-Tracy – Saint-Ignace-de-Loyola
Les Métallos annulent la grève du 20 au 22 août
Par: Katy Desrosiers

La grève devant se dérouler du 20 au 22 août à la traverse Sorel-Tracy – Saint-Ignace-de-Loyola est annulée. Photothèque | Les 2 Rives ©

Le syndicat des Métallos, qui représente une partie des employés de la Traverse Sorel-Tracy – Saint-Ignace-de-Loyola a annoncé le mardi 17 août qu’il annulait la grève qui devait se dérouler du 20 août à 6 h jusqu’au 22 août 5 h 59. Aussi, ce dernier affirme accepter de reprendre les négociations.

Publicité
Activer le son

Le 17 août au matin, le syndicat des Métallos a fait parvenir au Tribunal administratif du travail un avis de non-recours à la grève de L’Isle-aux-Coudres, Tadoussac, Sorel-Tracy, Québec et Matane.

Ce jeudi 19 août, le syndicat a accepté de participer à une séance de conciliation en présence d’un représentant du Conseil du trésor.

Selon Les Métallos, la précédente séance de conciliation avait été annulée par la Société des traversiers du Québec (STQ), sous le prétexte qu’elle n’avait pas obtenu le mandat du Conseil du trésor.

Depuis le 15 décembre 2020, une seule rencontre a eu lieu avec la partie patronale pour les employés des traverses citées plus haut.

De son côté, la STQ affirme que le report des journées de grève est une bonne nouvelle pour la clientèle des traverses concernées puisque le service ne sera pas interrompu.

« Nous saluons la décision du syndicat de reporter ces deux journées de grève pour laisser la chance aux négociations. Les Québécois nʼauront pas à subir les impacts importants quʼaurait eus cette grève sur leurs déplacements et lʼéconomie des régions touchées. La STQ est engagée à négocier avec ses employés, qui font un excellent travail, une entente équitable et satisfaisante pour les deux parties. Jʼai confiance que nous puissions en arriver à une entente qui offrira à nos employés des conditions de travail attrayantes tout en respectant la capacité de payer des contribuables québécois », a commenté le président-directeur général de la STQ, Stéphane Lafaut.

image