4 avril 2019
Les membres de l’APTS entérinent l’entente avec le CISSS de la Montérégie-Est
Par: Jean-Philippe Morin

Les membres de l'APTS se sont prononcés en faveur de l'entente de principe. Photo tirée de Facebook / Syndicat APTS – CISSS Montérégie-Est

C’est dans une proportion quasi unanime de 99,2% que 259 membres de l’Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS) Montérégie-Est ont entériné, le 3 avril, l’entente de principe dont leur syndicat a convenu, le 22 mars dernier, avec le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de la Montérégie-Est, qui inclut les établissements de santé et de services sociaux du Bas-Richelieu.

.

Les membres de l’APTS offrent des services en matière de diagnostic, de réadaptation, de nutrition, d’intervention psychosociale et de soutien clinique et de prévention, autant de services qui s’adressent à l’ensemble de la population.

« Un tel pourcentage illustre la satisfaction de nos membres envers cette entente et témoigne aussi de leur reconnaissance à l’égard du travail accompli par leur équipe de négociation. Cette dernière a travaillé d’arrache-pied pour obtenir le meilleur accord possible dans le cadre des négociations relatives aux aspects locaux de leur convention collective, négociations qui auront duré plus de 18 mois et nécessité une médiation pour en arriver à une entente », souligne Fabienne Chabot, représentante nationale pour l’équipe de l’APTS CISSS de la Montérégie-Est.

« Le défi était d’autant plus difficile, poursuit Joel Bélanger président de l’exécutif local, qu’il s’agissait de négocier pour plus d’une quarantaine de titres d’emploi représentés par l’APTS, travaillant sur un vaste territoire et au sein d’une multitude de missions différentes. Ceci a exigé de couvrir convenablement toute une variété de situations. Non seulement nous avons réussi à conserver des acquis importants, mais nous avons aussi obtenu des gains significatifs pour nos membres, notamment quant à l’encadrement de la pratique professionnelle, la stabilité des emplois et la mobilité du personnel. »

Les négociations locales ont été rendues nécessaires à la suite de la fusion de ses centres hospitaliers en avril 2015. La situation a créé de nouvelles unités d’accréditation syndicale à l’échelle des nouveaux établissements. L’APTS représente quelque 55 000 membres, dont 86 % sont des femmes. Le syndicat représente près de 3000 membres au CISSS de la Montérégie-Est.

image