28 novembre 2019
Budget adopté à la MRC de Pierre-De Saurel le 27 novembre
Les maires trouvent un terrain d’entente
Par: Sébastien Lacroix
Contrairement à l’an dernier, les maires de la MRC de Pierre-De Saurel ont adopté le budget 2020 comme prévu à la séance du 27 novembre.
Photo Sébastien Lacroix | Les 2 Rives ©

Contrairement à l’an dernier, les maires de la MRC de Pierre-De Saurel ont adopté le budget 2020 comme prévu à la séance du 27 novembre. Photo Sébastien Lacroix | Les 2 Rives ©

Les pourparlers tenus au cours des dernières semaines ont mené à l’adoption du budget 2020, le 27 novembre, dans lequel les maires ont trouvé un terrain d’entente concernant les dossiers en litige entre la ville-centre et les municipalités rurales.

Le manque à gagner provenant du retrait du financement de la Ville de Sorel-Tracy de la politique culturelle et le Plan de développement de la zone agricole (PDZA) sera comblé par un montant provenant de l’enveloppe du Fonds de développement des territoires (FDT) pour des projets régionaux. Ce qui a permis de maintenir au même niveau la contribution des 11 autres municipalités.

En contrepartie, les municipalités rurales ont accepté de revoir à la hausse la facture des équipements supralocaux comme le réclamait la Ville de Sorel-Tracy en raison de frais d’entretien qui ont été plus élevés que prévu à l’entente.

« En principe, Sorel aurait pu s’opposer à ce qu’on puise dans l’enveloppe du FDT. C’est le terrain d’entente que nous avons trouvé, a soutenu le préfet Gilles Salvas. C’est une solution qui est temporaire. Nous y allons une année à la fois et ce sera à réévaluer l’an prochain. »

Budget en hausse

Au total, le budget 2020 représente 14,9 M$, soit une hausse de 7,25 %. La principale hausse se situe au chapitre de l’hygiène du milieu (3,83 %) et est due en grande partie en raison de l’entretien de neuf cours d’eau sur environ 20 km.

Les frais des équipements supralocaux, la contribution à la Société historique Pierre-De Saurel, l’élaboration d’un plan régional des milieux humides et hydriques, la poursuite du prolongement de la piste cyclable régionale et la réalisation d’études sur la fluidité du transport et sur les infrastructures du réseau de fibre optique figurent au nombre des projets qui auront une incidence sur les dépenses de la MRC.

Parmi les autres faits saillants à souligner en 2020, on note la signature d’une première convention collective avec les employés de la MRC, le suivi des recommandations de l’Institut sur la gouvernance d’organisations privées et publiques (IGOPP), le dépôt d’un deuxième schéma de couverture de risques en sécurité incendie et l’analyse du contrat de la collecte des matières résiduelles en vue du prochain contrat dont l’appel d’offres aura lieu en 2021.

Les quotes-parts des municipalités, qui représentent la principale source de revenus de la MRC de Pierre-De Saurel, passeront de 8 729 281 $ à 9 555 265 $, soit une hausse de 1,82 %. Le tout sera toutefois réduit à 5 997 585 $ grâce à des versements aux municipalités.

Ainsi, Sorel-Tracy, qui paie 5 821 112 $ de la facture, reçoit 2 286 085 $ en versement pour une quote-part nette de 3 535 027 $. Yamaska reçoit 8880 $ en versement et paie 210 046 $, Sainte-Anne-de-Sorel retire 5025 $ et défraie 425 809 $ et Saint-Ours obtient 4000 $ pour un montant à payer de 244 677 $.

La balance des quotes-parts est défrayée par Sainte-Victoire (372 576 $), Saint-Roch-de-Richelieu (335 116 $), Saint-Joseph-de-Sorel (272 261 $), Saint-Robert (223 297 $), Saint-David (156 657 $), Saint-Aimé (112 528 $), Massueville (62 220 $) et Saint-Gérard-Majella (47 371 $).

image