27 novembre 2015
Les journées de grève reportées au 9 décembre
Par: Sarah-Eve Charland
Les différentes institutions publiques de la région, comme le traversier, ne seront pas en grève les 1er, 2 et 3 décembre prochains. | TC Média - Sarah-Eve Charland

Les différentes institutions publiques de la région, comme le traversier, ne seront pas en grève les 1er, 2 et 3 décembre prochains. | TC Média - Sarah-Eve Charland

Les journées de grève qui devaient toucher les services de plusieurs institutions dans la région comme les écoles, le palais de justice et l’hôpital les 1er, 2 et 3 décembre ont été reportées au 9 décembre.

« Les dernières mobilisations ont fait avancer les choses. On a décidé de laisser plus de place aux négociations. On fait preuve de bonne foi », affirme la porte-parole de la CSN qui représente le personnel terrestre et naviguant non brevetés de la traverse Sorel-Tracy-Saint-Ignace-de-Loyola, Katerine Desgroseilliers.

« Nous espérons une entente négociée le plus rapidement possible à la satisfaction de nos membres », ajoute la présidente du Syndicat de l’enseignement du Bas-Richelieu, Lisette Trépanier.

« On croit encore qu’il y aura une convention collective négociée et non un décret », souligne le président de l’Alliance du personnel professionnel et technique de la santé (APTS) de l’Hôtel-Dieu de Sorel, Joël Bélanger.

Le Conseil du Trésor a bonifié ses offres le 6 novembre. « Le gouvernement se montre toutefois sensible à certaines préoccupations syndicales […] Le gouvernement considère qu’il a fait un pas très important pour marquer sa volonté d’en arriver à une entente négociée avec les employés de l’État », a souligné le ministre Martin Coiteux, par le biais d’un communiqué de presse.

Le front commun a déposé les nouvelles demandes au Conseil du trésor le 18 novembre. « On va voir comment le Conseil du trésor va répondre », mentionne Mme Desgroseilliers.

Rappelons que les employés de la fonction publique ont manifesté le 28 octobre, ainsi que les 12 et 13 novembre derniers. Ils dénonçaient la lenteur des négociations de leur convention collective qui a pris fin le 31 mars 2015. Aucun de ces syndicats n’a conclu d’entente à ce jour.

La situation est la même pour l’ensemble des syndicats faisant partie du front commun national. Les syndicats touchant les écoles, le Cégep de Sorel-Tracy, l’Hôtel-Dieu de Sorel, le traversier, l’Agence du revenu, le palais de justice, le bureau d’aide juridique et la Société d’assurance automobile du Québec (SAAQ), ont joint le front commun.

image