12 septembre 2016
Les Jeux olympiques font exploser les inscriptions dans les clubs sportifs
Par: Sarah-Eve Charland
L’intérêt pour la gymnastique a augmenté depuis la diffusion des Jeux olympiques. | Tc Média - Sarah-Eve Charland

L’intérêt pour la gymnastique a augmenté depuis la diffusion des Jeux olympiques. | Tc Média - Sarah-Eve Charland

La diffusion des Jeux olympiques de Rio, du 5 au 21 août, a permis de mettre en valeur plusieurs sports peu médiatisés. Les clubs sportifs de la région en ont ressenti les effets alors que le nombre d’inscriptions a bondi en natation et en gymnastique.

On a vu naître quelques nouvelles vedettes du monde sportif, comme la nageuse canadienne Penny Oleksiak qui a raflé quatre médailles ou la gymnaste américaine Simone Biles qui a remporté cinq médailles.

« Il y a plusieurs jeunes qui veulent devenir le prochain Michael Phelps ou Penny Oleksiak. Ça pousse les jeunes à se dépasser. Ça donne un bon coup de main à notre club », affirme l’entraîneur-chef du club Sorel-Tracy Natation, Stéphanie Hamel.

La directrice du club Altigym, Renée Flibotte, a dû répondre à près de 70 courriels et à une quarantaine de messages laissés sur sa boîte vocale à son retour de vacances.

« Les gens aiment voir les filles en gymnastique. Elles ont des beaux maillots et font des belles acrobaties. C’est très artistique. C’est très féminin. Les filles veulent s’identifier à ce glamour », dit-elle en rappelant qu’une équipe canadienne féminine, qui inclut la gymnaste de Brossard Rose Woo, s’est qualifiée aux Jeux olympiques.

Les inscriptions du Club Altigym se sont déroulées le 10 septembre. Avant d’aller sous presse vendredi dernier, elle estimait enregistrer une cinquantaine de nouvelles inscriptions qui s’ajouteront aux 83 filles déjà inscrites. L’année dernière, elle avait compté 35 nouvelles inscriptions à la même période.

À la Commission scolaire de Sorel-Tracy, on ignore encore si les Jeux olympiques attireront plus d’élèves dans les clubs sportifs. Les inscriptions se dérouleront dans les semaines qui suivent.

Une visibilité unique

Les entraîneuses profitent donc de cette visibilité pour surfer sur la popularité de ces sports peu médiatisés en dehors des Jeux olympiques.

« La natation est un sport trop souvent oublié. Ça serait bien que ce soit plus médiatisé. Cet engouement prouve qu’il y a un intérêt pour ce sport », ajoute Mme Hamel.

Mme Flibotte abonde dans le même sens. « La gymnastique est en bonne santé. Il y a un intérêt constant […] Mais on gagnerait à être mieux couvert par les médias », conclut-elle.

image