21 novembre 2019
Les Gardiens : des œuvres d’art aux quatre coins de la MRC de Pierre-De Saurel
Par: Jean-Philippe Morin

La statue Julie est située à Massueville. Photo gracieuseté

Charlotte, Victoire, Julie, Gaspard et Godefroy sont des personnages historiques de la région, mais ils sont aussi au cœur du projet Les Gardiens, de la MRC de Pierre-De Saurel. Il s’agit d’œuvres d’art au design contemporain qui représentent l’esprit protecteur et rassembleur de chaque village participant.

« Les Gardiens sont maintenant éclairés et possèdent chacun leur panneau signalétique expliquant qui ils sont et l’origine du projet. De plus, la végétation qui les caractérise deviendra, au fil des ans, de plus en plus mature », explique Diane De Tonnancourt, présidente du comité régional de la culture de la MRC de Pierre-De Saurel.

Les cinq Gardiens portent le nom de cinq personnalités qui ont marqué l’histoire des municipalités où ils sont situés : Charlotte à Sorel-Tracy (Charlotte Louise von Riedesel), Godefroy à Yamaska (Godefroy de Tonnancour), Gaspard et Julie à Massueville (Gaspard-Aimé Massue et son épouse Julie Appoline Lussier) et Victoire à Sainte-Victoire-de-Sorel (Sainte-Victoire).

Au cours des prochaines années, ces œuvres d’art publiques évolueront pour se confondre avec le paysage. Leurs charpentes prendront davantage les teintes rappelant les couleurs de la terre tandis que les plantations pousseront de plus en plus pour atteindre le sommet des structures métalliques. L’éclairage quant à lui, nécessaire notamment pour des raisons de sécurité, pourra être personnalisé par les municipalités.

Les Gardiens sont à l’origine d’un concours de design de l’environnement rural, remporté par l’équipe de designers de la coopérative Le Comité. Ces installations offrent une nouvelle interprétation, magnifiée, de l’image traditionnelle de l’épouvantail. Jadis, l’épouvantail planté au milieu des champs protégeait les semences et les récoltes des agriculteurs en tout temps, sans jamais faillir à la tâche.

Ce choix rappelle aussi la Route des épouvantails, une exposition à ciel ouvert créée en 2002 par les citoyens de Massueville et de Saint-Aimé qui ont recyclé des objets pour fabriquer des épouvantails afin de dynamiser leur région. Aujourd’hui, ces nouveaux Gardiens constituent un symbole permanent du rôle de gardien des terres.

Pour connaître l’emplacement des cinq Gardiens : www.mrcpierredesaurel.com/les-cinqgardiens.

image