31 janvier 2018
À quelques mois des élections
Les étudiants du Cégep de Sorel-Tracy échangent avec les partis politiques provinciaux
Par: Jean-Philippe Morin

De gauche à droite : Sylvain Rochon (Député de Richelieu), Sophie Pagé Sabourin (QS), Justin Casavant (PQ), Philippe Clément (AGEECST), Félix Boucher (AGEECST), Jean-Bernard Emond (CAQ) et Kevin Paquette (CRCAQ). (Photo : gracieuseté)

L’Association générale des étudiants et étudiantes du Cégep de Sorel-Tracy (AGEECST) a invité les ailes jeunesse des quatre partis politiques de l’Assemblée nationale à venir présenter leurs idées aux étudiantes et étudiants, le 29 janvier, soit à environ huit mois des élections.

C’est ainsi que la Commission jeunesse du Parti libéral du Québec (CJPLQ), le Conseil national des jeunes du Parti québécois (CNJPQ), la Commission-relève de la Coalition avenir Québec (CRCAQ) et Québec solidaire (qui n’a pas d’aile jeunesse) ont été conviés à tenir un kiosque au Cégep de Sorel-Tracy.

Les représentants péquistes, caquistes et solidaires ont pu aller à la rencontre de la communauté collégiale et parler de leurs idées en vue de l’élection à venir aux étudiants. Étaient d’ailleurs présents afin de prendre contact avec l’électorat; le député de Richelieu, Sylvain Rochon, le candidat annoncé de la CAQ, Jean-Bernard Émond et la candidate à l’investiture de Québec solidaire, Sophie Pagé Sabourin.

« Il est important pour nous de continuer à initier notre génération aux enjeux politiques, afin que les jeunes puissent exprimer leur voix en 2018 à la hauteur des autres tranches d’âge. De permettre à nos membres d’être en contact avec les différents prétendants au pouvoir permet de les conscientiser à notre rôle de citoyen à tous », indique Félix Boucher, coordonnateur aux affaires politiques, à l’information et à la recherche de l’AGEECST.

Il est aussi dans l’intention de l’AGEECST de continuer son travail de représentation des intérêts de ses membres lors des élections provinciales, tel qu’elle l’a fait en novembre au moment des élections municipales. « Faire de la représentation politique fait partie intégrante de notre mandat d’association étudiante. C’est la meilleure façon de représenter non seulement nos membres, mais aussi une partie de notre génération », précise Philippe Clément, président de l’AGEECST.

image