3 octobre 2016
Les Éperviers veulent faire oublier leur revers crève-cœur en finale
Par: Jean-Philippe Morin
Les matchs hors-concours ont permis aux entraîneurs de former l’équipe partante en vue du match d’ouverture le 6 octobre, à 20h, au Colisée Cardin. | Pascal Cournoyer

Les matchs hors-concours ont permis aux entraîneurs de former l’équipe partante en vue du match d’ouverture le 6 octobre, à 20h, au Colisée Cardin. | Pascal Cournoyer

Qui dit octobre, dit début de saison des Éperviers de Sorel-Tracy, qui croiseront le fer avec les Prédateurs de Laval le 6 octobre, à 20h, au Colisée Cardin. Les grands manitous de l’équipe, Christian Deschênes et Serge Forcier en tête, sont gonflés à bloc d’amener la Coupe Vertdure à Sorel-Tracy pour la première fois.

Lors du match #6 de la finale de la LNAH l’an dernier, les Éperviers sont passés à un poteau près en prolongation de finalement soulever le trophée. Mais ce sont plutôt les 3L de Rivière-du-Loup qui ont marqué pour ensuite gagner le match #7 à domicile. Une finale crève-cœur pour les Sorelois, qui ne veulent toutefois pas regarder dans le passé.

« On ne vit pas dans le passé; on vit dans le présent et on regarde vers le futur! », philosophe l’entraîneur Serge Forcier, qui a pris les rênes de la formation après les Fêtes. « Mais ça fait très mal quand même! On a eu le temps de penser tout l’été à ce poteau de Mathieu Dumas ou ce deux contre un de Vincent Couture. Mais ça fait partie de la game. Maintenant, c’est une nouvelle saison, je suis très excité que ça commence! »

De son côté, le copropriétaire, directeur général et joueur Christian Deschênes est convaincu que son équipe est rendue mûre pour gagner le titre.

« L’équipe est rendue à maturité. Nos partisans ont des attentes et ce n’est pas une mauvaise chose du tout. Ça pousse nos joueurs à se dépasser continuellement », croit le #8 des Éperviers, qui ne devrait pas commencer l’année sur la glace.

« Ça va partir plus tranquillement pour moi. J’ai encore des bobos à guérir et avec la dissolution de Cornwall, la vente de billets de saison et tout le côté administratif ont pris du retard. C’est très prenant à ce stade-ci de l’année ce côté administratif, alors je veux prendre le temps de me remettre en forme avant de voir de l’action », ajoute Deschênes.

Le même noyau

Quelques ajouts importants ont été effectués au cours de l’été. Les Éperviers ont entre autres acquis les attaquants PJ Corsi et Pierre-Luc Sleigher ainsi que les défenseurs Ryan James Hand et Maxime Ouimet.

Le noyau reste toutefois le même. Les gardiens Karel St-Laurent et Mathieu Dugas sont de retour, tout comme les défenseurs Louis Mandeville, Sébastien Rioux, Maxime Robichaud et Samuel Carrier. Mais Simon Poirier et Mathieu Dumas devraient être absents en ce début de saison.

À l’attaque, les joueurs-clés comme Stéphane Roy, Maxime Charron, Vincent Couture, Adam Bourque, Kevin Gadoury, Étienne Brodeur, David Rose et surtout Marco Charpentier seront tous de retour.

« La défensive gagne des championnats! », lance Serge Forcier. « On l’a prouvé l’an dernier en séries. Je pars de ce principe et les buts vont venir. Nos attaquants se repliaient constamment pour aider nos défenseurs en séries. Les unités spéciales seront aussi extrêmement importantes, surtout que les arbitres devraient être encore plus sévères. »

Christian Deschênes est du même avis que son entraîneur : « Même si on a connu de bonnes séries, l’objectif premier est d’oublier la saison dernière [NDLR : les Éperviers ont terminé au sixième rang sur huit équipes en saison]. Il y a deux ans, on s’est brûlé pour terminer au premier rang en saison. Il faut simplement trouver un juste milieu pour bien faire en saison, puis arriver prêts en séries. Je suis confiant puisqu’on commence sur de bonnes bases. »

Nouvelle formule de séries
Étant donné qu’il ne reste que sept équipes dans le circuit avec le retrait des River Kings de Cornwall, les gouverneurs ont adopté une nouvelle formule pour les séries éliminatoires. Au terme d’une saison de 40 matchs, la septième équipe sera éliminée. L’équipe de tête affrontera la sixième, la deuxième affrontera la cinquième et la troisième fera face à la quatrième. Les trois gagnants passeront en demi-finale et la quatrième équipe repêchée sera celle des trois qui aura récolté le plus de points en saison régulière. Cette équipe repêchée fera alors face automatiquement à la première équipe en séries, peu importe son classement en saison régulière.
image